Nouveau Qashqai
Essais

Essai Nissan QASHQAI 3ème génération : premières impressions !


Nouveau QASQHAI, que de chemin parcouru !

Depuis 2007 le Nissan QASHQAI arpente nos routes ! Lancé au Mondial de l’Automobile 2006, dans un paysage automobile alors constitué de berlines, de monospaces, de breaks et de SUV traditionnels, le tout premier Nissan QASHQAI inaugurait ce qui allait devenir le segment des crossovers.

Qashqai 3ème génération

Que de chemin parcouru depuis ! Avec plus de 5 millions de QASHQAI vendus dont 3 millions en Europe, si vous me dites que vous n’en avez jamais vu, je ne vous croirai pas ! C’est LE crossover iconique de la marque Nissan

Arrière nouveau Qashqai

A l’époque le QASHQAI sortait son épingle du jeu. Maintenant que les routes sont saturées (il faut le dire) de SUV, il faut savoir se démarquer ! Ainsi, le QASHQAI 3ème génération s’offre un petit lifting ! Nouveau design, nouvelles technologies, nouvelle plateforme, nouveau moteur micro-hybride, dans cette jungle du SUV arrivera-t-il à sortir son épingle du jeu ?

Nissan QASHQAI, qui es-tu ?

Sur les routes d’Aix en Provence, j’ai pu essayer le QASHQAI en version moteur essence micro-hybride de 4 cylindres, 1,3L et 158ch, accouplé à la boîte automatique Xtronic (7 vitesses).

Nouveau Qashqai

Pour la finition, il s’agit de la plus haute : TECKNA+ avec la peinture bi-ton Bleu Magnétique et toit noir, la sellerie en cuir noir matelassé Nappa, les jantes alliage 20’’ avec suspension arrière multibras et plusieurs équipements technologiques.
Maintenant que les présentations sont faites, rentrons dans le vif du sujet !

Un nouveau design qui cache quelques secrets

QASQHAI 3ème génération sera le premier modèle de la marque construit en Europe avec le capot, les portes, les ailes en aluminium léger.

Le tout nouveau Nissan QASQHAI 3ème génération sera le premier modèle de la marque construit en Europe avec le capot, les portes, les ailes en aluminium léger. Résultat -60 kg sur la balance ! Objectif : améliorer l’efficience du véhicule en matière d’émissions mais aussi optimiser l’espace pour accueillir le groupe motopropulseur électrifié.
D’ailleurs, Nissan a investi plus de 60 millions d’euros pour que ses chaînes de production soient plus respectueuses de l’environnement. Une nouvelle stratégie qui permettra à Nissan d’atteindre la neutralité carbone dans le cycle de vie de leurs produits d’ici 2050.

Un relooking bienvenu !

Design Nissan

Le QASHQAI 3ème génération prend du poil de la bête avec un look plus agressif ! Même s’il reprend les traits de la précédente version, le design se veut plus dynamique avec des lignes plus tendues. J’ai trouvé que certains traits faisaient même référence au design du Juke. Bien sûr il ne s’agit pas d’une coïncidence puisque c’est le résultat du langage global du design de Nissan. Ce dernier se traduit par la calandre chromée en V dénommée « V-Motion grille » et le toit flottant, propres à la marque.  

nouveau Nissan QASHQAI repose sur la toute nouvelle plate-forme CMF-C de l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi

Le nouveau Nissan QASHQAI repose sur la toute nouvelle plate-forme CMF-C de l’Alliance Renault Nissan Mitsubishi. Celle-ci permet d’optimiser le comportement routier et l’habitabilité. D’ailleurs le QASHQAI s’est agrandi : l’empattement +19 mm, la longueur totale +31 mm, la hauteur +35 mm, la largeur +29 mm. Résultat les mensurations du crossover nippon n’ont rien à envier aux concurrents : longueur 4,43 m, hauteur 1,63 m, largeur 1,86 m, coffre 504 L.

Intérieur sobre et finitions sérieuses

Nouveau Qashqai Intérieur sobre et finitions sérieuses

La console centrale a bénéficié d’un nouveau dessin. Moins austère que l’ancienne version, elle reste assez sobre, bien loin des traits dynamiques de la carrosserie. Néanmoins, il faut noter que Nissan a mis le paquet sur les matériaux choisis. Ils sont d’une qualité nettement supérieure par rapport à la précédente version. Des plastiques moussés garnissent le haut de la console donnant un rendu très qualitatif. Les plastiques durs n’ont pas disparu mais il faut reconnaitre que l’assemblage des différents éléments est vraiment soigné. Pour résumer, l’équilibre entre ergonomie générale et matériaux utilisés est optimal.

Confortable et connecté

Qashqai connecté

Comme vous l’avez compris Nissan a fortement amélioré l’apparence globale de son QASQHAI. A l’intérieur, cela passe aussi par les technologies embarquées à bord. Dans la même veine que le Nissan JUKE, le nouveau Nissan QASQHAI propose un système d’info-divertissement sur un écran tactile de 9’’ avec un large éventail de services connectés : Wi-Fi à bord, Android Auto et Apple CarPlay, fonctionnalités Home-to-Car compatibles avec les appareils Google et Alexa, système de navigation optimisé…

Affichage tête haute dans le nouveau Nissan Qashqai

Un écran haute définition de 12,3’’ remplace le combiné d’instruments et permet d’afficher diverses informations du véhicule, de circulation, de navigation… Il est complété par un affichage tête haute de 10,8’’ qui facilite ainsi la lecture des indications de navigation et de route.

Une conduite agréable…

Les atouts sont clairement son châssis et ses trains roulants optimisés grâce à l’adoption d’un système multibras à l’arrière

Les atouts de ce nouveau QASQHAI sont clairement son châssis et ses trains roulants optimisés grâce à l’adoption d’un système multibras à l’arrière ! De quoi faire de l’ombre au roi de la catégorie, le Peugeot 3008 ? Pas tout à fait, mais cette 3e génération est plus dynamique. De plus, malgré les jantes 20’’ sur la version d’essai, le QASQHAI reste bien amorti, agile et très confortable. Il absorbe les défauts de la route avec brio. J’ai d’ailleurs été rapidement séduite par son confort, surtout sur les routes provençales qui ne sont pas toujours excellentes, il faut le reconnaître.

… mais en demi-teinte !

En attendant la version e-POWER qui devrait arriver dans les prochains mois, le QASHQAI 3e génération est proposé avec un seul moteur. Il s’agit d’un 4 cylindres, Mild Hybrid (pour micro-hybride) 1,3 L, essence disponible en deux niveaux de puissances : 140 et 158 ch, ici à l’essai. Le QASQHAI souffre de quelques creux et manques de tonus à basse vitesse, néanmoins, lorsque le rythme augmente, le 1,3L se montre très volontaire et dynamique pour déplacer ses 1 450 kg ! Le train avant est plus précis, malgré un centre de gravité haut les mouvements de caisse sont limités, même sur les routes sinueuses. Finalement, il reste un SUV sain, sécurisant.

Une boite de vitesse un peu décevante

La boite de vitesse automatique Xtronic

La boite de vitesse automatique Xtronic a bien été optimisée même si elle n’est pas encore totalement satisfaisante. L’étagement est long, ce qui optimise certes la consommation mais au détriment des performances. De plus, j’ai trouvé que la Xtronic limitait le frein moteur, obligeant à avoir le pied sur la pédale de frein, surtout sur les routes sinueuses. A noter que sur la version essayée, les palettes au volant permettent de jouer avec les rapports et d’effectuer de bonnes relances si besoin.

Et les aides à la conduite ?

Aides à la conduite

Bien sûr cette nouvelle mouture est équipée des dernières aides à la conduite : aide au maintien dans la voie, freinage d’urgence automatique avec détection des piétons et cyclistes, lecture des panneaux etc ! Le catalogue d’aides est on ne peut plus complet. Mention spéciale pour le ProPILOT déjà testé et approuvé lors de l’essai du Nissan JUKE.

Nouveau QASHQAI : les tarifs

Tarifs Qashqai proposé en 6 finitions : VISIA, ACENTA, BUSSINESS EDITION, N-CONNECTA, TECKNA et PREMIERE EDITION

Dans la jungle impitoyable des SUV : Peugeot 3008, Citroën C5 Aircross, Hyundai Tucson, Honda CR-V, Ford Kuga, Renault Kadjar…, je m’arrête là vous avez compris, le QASQHAI fait face à une concurrence féroce.
Proposé en 6 finitions : VISIA, ACENTA, BUSSINESS EDITION, N-CONNECTA, TECKNA et PREMIERE EDITION, et en 2 motorisations Mild Hybrid 140ch et 158ch, il y a de quoi trouver son QASQHAI. A moteur et dotation équivalente, il propose une offre tarifaire assez attractive. Comptez 28 990 € pour la version VISIA en 140 ch, déjà généreusement dotée de série : toutes les technologies de sécurité, feux LED, régulateur intelligent, radars de stationnement… et 43 790 € pour la version TECKNA+ 158ch Xtronic 4×4 : le haut de gamme intégrant toutes les innovations, toutes les technologies et un intérieur premium : sellerie cuir matelassé Nappa, sièges chauffants, fonction massage, toit panoramique…

Volant Qashqai 2021

Le QASQHAI que j’ai pu essayer est facturé, options comprises, 42 790€. Même si le Peugeot 3008 semble être le roi du segment, il faut reconnaitre que les équipements de série, la qualité des matériaux et le confort du QASQHAI en font un concurrent très sérieux.

Bilan de ce nouveau QASQHAI

Bilan du nouveau Qashqai

Cette troisième génération du QASQHAI place la barre haute ! Sans en faire des tonnes non plus, Nissan prouve à nouveau son changement de cap avec des nouveaux modèles très qualitatifs aux designs dynamiques. En plus de proposer un extérieur très séduisant, l’intérieur est vraiment d’une très grande qualité d’exécution et de finition. De plus, l’habitacle offre une habitabilité très compétitive. Le châssis est LE véritable coup de cœur de ce QASHQAI. Le confort et la sécurité priment, et pour un SUV familial c’est le plus important. Même si du côté motorisation, on rêverait de quelque chose de plus abouti, le nouveau QASHQAI reste fidèle à sa réputation de SUV de référence !

Essai nouveau Qashqai

8.5

8.5/10

On aime

  • Le châssis et le comportement routier
  • Les équipements de série
  • Rapport qualité / prix
  • La qualité des matériaux

On aime moins

  • Un seul moteur
  • La boite Xtronic décevante
  • Le manque de tonus à basse vitesse