Essais

Essai Renault Mégane GT : 205ch de plaisir avec le 4Control

Au tour de la Renault Mégane GT 2016 !

Il y a quelques jours nous avons pris le volant de la toute nouvelle Mégane GT 205 ‘Made by Renault Sport’, et équipée du fabuleux châssis 4Control.

A lire également : notre essai complet de la Renault Mégane 2016

Renault_Megane_2016_ (1)_1280

 

Une fois n’est pas coutume, la version GT, a été dévoilée en même temps que la berline (voir l’essai de la nouvelle Renault Mégane 2016). L’ancienne version 3 GT avait été assez critiquée principalement pour son manque de confort et son design ‘trop’ discret. Renault, avec l’aide de Renault Sport Technologie, a rectifié le tir avec cette nouvelle version arborant un look résolument sportif et reposant sur le dernier châssis de la plateforme CMF-C/D de l’alliance.Renault_Megane_2016_ (14)_1280

Bien évidemment, cette Mégane GT 2016 reprend toutes les technologies de la nouvelle berline : les feux Full LED avec la signature lumineuse en C, le système R-Link2 associé à la grande tablette tactile de 8,9’’, le système Multi-Sense (avec ses 4 modes de conduite Sport, Neutre, Confort et personnalisé), sans oublier les nombreuses aides à la conduite comme le très efficace régulateur de vitesse adaptatif. A noter un bouton intéressant sur cette finition, c’est le bouton d’accès direct au mode sport : le bouton R.S. Drive.Renault_Megane_2016_ (5)_1280

Un design de sportive

Le losange a vraiment voulu différencier la GT des autres finitions (Life, Zen, Business et Intens). Ainsi, elle arbore un nouveau bouclier avant avec une prise d’air en nid d’abeille, des jantes en alliage de 18’’ « Magny-Cours », et un bouclier arrière redessiné, avec notamment la présence d’un diffuseur et d’une double canule d’échappement. A noter également une couleur inédite et spécifique à la Mégane GT : le Bleu Iron.Renault_Megane_2016_ (3)_1280

Renault_Megane_2016_ (4)_1280

Une sportivité qui se prolonge à bord avec des superbes baquets en alcantara, un volant sport avec des surpiqures bleues et des logos RS un peu partout : planche de bord, seuils de portes, carte de démarrage,…Renault_Megane_2016_ (11)_1280

Le 4CONTROL : un système, 2 bénéfices

En étant développée sur la plateforme la CMF-C/D de l’alliance, la Mégane GT reprend la fantastique technologie 4Control de la Talisman et l’Espace que nous avions essayé en 2015. Sur ces grands empattement, c’était surtout la maniabilité qui nous avait surpris en faisant passer cette berline et ce gros SUV pour des compactes en ville. On attendait avec impatience de pouvoir essayer ce système sur la Mégane, et on n’a pas été déçu ! Mais avant de donner nos sensations, un peu de technique s’impose pour bien comprendre le fonctionnement.Renault_Megane_2016_ (15)_1280

Principe des 4 roues directrices : en-dessous de 80 km/h en mode Sport et 60 km/h dans les autres modes, les roues arrière braquent en sens inverse des roues avant. La voiture se comporte alors à un véhicule d’un empattement d’une Clio, ce qui apporte une grande agilité, surtout en ville, et donc un diamètre de braquage réduit : 10,4 m contre 11,2 m pour la Mégane classique. Au-dessus de ces vitesses d’inversion, les roues arrière tournent dans le même sens que les roues avant. La voiture s’apparente alors à un véhicule d’un empattement du segment supérieur, ce qui apporte lui confère une stabilité et une tenue de route vraiment unique sur ce segment ! Actif tout le temps, le 4Control recalcule 100 fois par seconde l’angle de direction des roues afin de l’ajuster en permanence. Il joue également sur l’angle de braquage du volant en le réduisant de 40 % en mode sport.

Renault_Talisman_2015_Essai_Florence (32)

La suite en PAGE 2 : Une tenue de route exceptionnelle

Pages: 1 2 3