Essais

Essai Cupra Leon e-HYBRID, la GTI du monde d’après ?


Après avoir pris en main le Formentor, Curpra nous a proposé de découvrir la nouvelle Leon e-HYBRID. Modèle sportif Hybride, la Cupra Leon e-HYBRID m’a-t-elle séduite ? Verdict.

CUPRA Leon e-Hybrid

L’essai du Formentor à peine terminé que CUPRA me posait délicatement dans les mains, les clés d’une autre nouveauté :  La Cupra Leon e-HYBRID. Moins impressionné par celle-ci, du fait de sa présence dans le giron SEAT, je suis tout de même curieux de voir ce qu’elle a sous le capot. Coté design en tout cas, on retrouve tout ce qui fait le succès de la Leon actuelle.

Cupra Leon e-Hybrid

La plateforme est la même que celle qui équipe plusieurs modèles du groupe VW comme la Golf 8 et l’Audi A3, à savoir la plateforme MQB Evo. Disponible en version 5 portes et Sportstourer, la Cupra Leon e-Hybrid possède un équipement de série très élevé. Feux arrière LED avec bandeau Infinite Light, projecteurs Full LED, éclairage de bienvenue avec projection du logo CUPRA au sol sont de série et bien d’autres choses encore.

Un intérieur sportif

À l’intérieur, on prend les mêmes et on recommence. On retrouve l’intérieur peu ou prou de la nouvelle Golf 8 dont à lui-même hériter le Formentor. On retrouve donc tout ce que je vous avais déjà détaillé avec un niveau de finition de bonne facture.

intérieur Cupra Leon e-Hybrid

Un système d’info divertissement de qualité, une fois la prise en main établie, ainsi qu’un cockpit digital du plus bel effet sont de rigueur. Les sièges-baquets sont à la fois sportifs et confortables et toutes les éloges du volant précédemment cité sur le Formentor sont là aussi, identique. Apple Car Play, Android Auto sont bien évidemment, eux aussi, de la partie.

E-Hybride 245 ch

Rentrons dans le vif du sujet, à savoir la motorisation. Cupra propose donc une Leon e-Hybride orchestré par le fameux bloc-moteur 1,4 TSI de 150 chevaux, couplé à un moteur électrique de 115 ch. L’ensemble produit donc, non pas 265, mais 245 chevaux et un couple de 400 Nm. La Leon e-HYBRID abat le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes et parvient à une vitesse de pointe de 225 km/h.

Cupra Leon e-Hybrid

En mode 100% électrique, il vous est possible de réaliser 52 kilomètres sans dépenser une seule goutte d’essence. Si vous optez pour le tout électrique, sachez que si vous atteignez les 130 km/h, le moteur thermique prendra toutefois le pas. Enfin la batterie peut être chargée en 3,5 heures sur une Wallbox ou six heures sur la prise du salon de tante Irène.

Sur la route

Toujours en région de Champagne pour ces essais Cupra, j’ai foulé pour la 1re fois la terre du célèbre et non moins légendaire circuit de Reims-Gueux. Premier circuit de F1 en France, le simple fait de toucher le béton des tribunes, voire d’admirer la ligne droite interminable du haut des anciens bureaux de presse est un sentiment particulier en cette période de profonds changements à caractère plus ou moins autophobe.

Reims - Gueux

Ceci étant dit, la Cupra e-Hybride fait office d’enfant sage face à la bestialité du Formentor. Le couple de 400 NM sur le papier ne donne pas le même sentiment que celui du bloc 2,0L TSI du SUV. Le retour du couple dans la direction bien que discret est tout de même omniprésent. Attention, on reste dans une sportive, mais une sportive lissé. Cupra a pris le soin d’embellir la sonorité du moteur à l’intérieur de l’habitacle sans trop en faire cette fois-ci. Associer à la fameuse boîte DSG, celle-ci est encore améliorer grâce à la technique « shift by wire ». Cette technique permet au sélecteur de vitesse de ne pas être relié mécaniquement à la boîte de vitesses. La tenue de route est exemplaire et l’on peut opter pour une conduite dynamique sans pour autant consommer à outrance !

Conclusion

Disponible à partir de 39600€, la Cupra e-HYBRID n’est pas à foncièrement parlé une sportive de caractère. Elle vous donnera bonne conscience auprès de mère nature certes, mais elle ne remplacera jamais les sensations que l’on peut ressentir au volant du bloc 2,0 TSI de 310 chevaux. Néanmoins, elle se positionne comme une bonne alternative entre plaisir et raison. Si vous habitez dans les grandes métropoles françaises et que vous souhaitez la garder quelques années nul doute que c’est LA voiture sportive à posséder. Si vous habitez en zone rurale voir à la campagne préférez et de loin la version 310 chevaux. A vignette Crit’Air égale… autant se faire plaisir !