2008 et e-2008 first test drive - intro
Essais

Essai : PEUGEOT 2008 et e-2008 : Le SUV de l’année ?


Changement de cap pour le 2008

Peugeot a les crocs, et ça se voit ! Après le lancement de la très attendue nouvelle 208, Peugeot continue sur sa lancée en renouvelant son 2008, et en lançant en même temps sa version électrique : le e-2008. Avec ces deux nouveautés, le lion a de quoi s’imposer comme la marque phare du groupe PSA ! Il faut dire que le Peugeot 2008 est un sérieux concurrent pour le DS3 Crossback, mais aussi pour le Renault Captur, l’Audi Q2 et le VW T-Roc (pour ne citer qu’eux !). J’ai pu l’essayer dans les environs d’Aix-en-Provence, dans ses versions BlueHDI 130 et PureTech 155. J’ai même pu étrenner la grande nouveauté de cette seconde génération : sa version électrique e-2008 ! Voici mon avis sur le nouveau SUV urbain au lion.

2008 et e-2008 first test drive - électrique et thermique

Un design assumé !

Depuis quelques années, Peugeot assume et revendique le côté bestial de son fameux logo : le lion ! Le constructeur, déjà connu dans le monde du design avec de nombreux objets emblématiques, nous montre une nouvelle fois avec ce nouveau 2008 son savoir-faire.

2008 et e-2008 first test drive - crocs et griffes

Clairement, les fans de design auto en prendront plein la vue : phares en griffes, crocs qui accentuent l’agressivité d’une calandre déjà bien imposante, des lignes triangulaires sur les flancs… Bref, dans un monde où les autos commencent à se ressembler, ce nouveau 2008 a une ligne qui ne ressemble à aucune autre ! C’est un design musclé et imposant qui saura séduire une cible autant masculine que féminine (j’avoue, je plaide coupable) !

2008 et e-2008 first test drive - ligne design

D’ailleurs, par rapport à l’ancienne version, ce nouveau 2008 a pris du « muscle » : + 14 cm de long, pour un total de 4,30 m, afin d’offrir un habitacle plus généreux, et plus de place pour les passagers arrière. Il gagne aussi 3 cm en largeur, 6 cm au niveau de l’empattement, et perd 2 cm en hauteur, afin d’offrir un look plus agressif. Niveau plate-forme, ce 2008 reprend la base du DS3 Crossback. J’ai tout de même été plus convaincue par la tenue de route et le dynamisme du châssis du SUV Peugeot.

2008 et e-2008 first test drive - ligne et coloris

Un intérieur high-tech !

En plus de son design extérieur, j’ai été séduite par l’habitacle de ce 2008. J’avais déjà vu les nouveaux intérieurs Peugeot dans la nouvelle 508, mais je dois avouer que cet intérieur sobre tout en étant original est très bien fini. Le design global est soigné, et on a vraiment l’impression d’être à bord d’un véhicule de la catégorie supérieure.

2008 et e-2008 first test drive - écran et piano

Mais avant de rentrer dans les détails, parlons de ce fameux i-Cockpit ! Je dois vous faire une confession à ce sujet : je n’avais jamais encore eu l’occasion d’essayer la nouvelle génération Peugeot, et j’étais un peu sceptique face à ce petit volant ! Je ne savais pas quoi en penser… A vrai dire, c’est une excellente idée ! La prise en main est rapide, et pas du tout perturbante. D’ailleurs, la position de conduite en devient encore plus confortable. De plus, ce volant compact ne nous donne pas l’impression d’être dans un SUV de 4,30 m de long ! Bref, c’est une belle découverte !

2008 et e-2008 first test drive - volant compact

L’i-Cockpit 3D, une vraie innovation ?

Il faut dire que c’est un sacré coup de poker de la part de Peugeot ! Dites bye bye aux compteurs à aiguilles, vous voilà dans l’ère de l’instrumentation digitale holographique en 3D ! Alors non, vous n’aurez pas besoin de lunettes 3D pour voir votre compteur, je vous rassure ! Dans cette innovation de l’i-Cockpit, les informations sont placées dans le champ de vision du conducteur.

2008 et e-2008 first test drive - i-cockpit 3D

Selon les versions, le combiné d’instrumentation i-Cockpit 3D projette les informations à la manière d’un hologramme. Les indications sont dynamiques et animées : elles s’approchent de l’œil en fonction de leur degré d’importance ou d’urgence.

2008 first test drive - i-cockpit 3D vue conduite

D’après Peugeot, l’écran 3D ferait gagner une demi-seconde de réactivité, soit 15 mètres à 100 km/h. Plusieurs modes d’affichage et d’animation sont disponibles : compteur, GPS… Même si j’ai trouvé que certaines informations pouvaient se superposer, la technologie est très aboutie, et c’est réellement bluffant !

2008 first test drive - i-cockpit 3D vue zoom

Et le reste ?

Le piano central qui regroupe les commandes est réellement bien travaillé. Il nous donnerait presque la sensation d’être dans une auto de course !

2008 first test drive - zoom piano

D’ailleurs l’écran de bord tactile, légèrement tourné vers le conducteur, et qui atteint la taille de 10’’ selon les versions, propose un système intuitif, avec une interface homme-machine extrêmement simple à prendre en main. Pas besoin d’un copilote diplômé d’un BAC +10 pour chercher les infos dans des menus sans fin ! D’ailleurs sur ce 2008, les boutons autant en tactile (sur le dessus du piano) que les autres sont d’une facilité d’utilisation déconcertante, grâce à des icônes explicites. Ils permettent d’accéder rapidement au menu souhaité !

2008 first test drive - intérieur et vue e-2008

Seule petite note négative : la commande de réglage de chauffage / ventilation passe par l’écran tactile. Plus habituée aux boutons, j’ai trouvé que ce n’était pas forcément efficace. Surement un coup de main à prendre ! A noter enfin que les utilisateurs d’Apple comme d’Android pourront bénéficier respectivement des fonctions Apple CarPlay et Android Auto.

Un son FOCAL incroyable !

2008 first test drive - son FOCAL

Niveau son, les fans de musique seront comblés ! Développé en partenariat avec le spécialiste français FOCAL, le Système Hi-Fi Premium FOCAL du nouveau 2008 est le fruit d’un travail de plus de 3 années. En plus d’une implantation acoustique optimale, les 10 haut-parleurs utilisent des technologies brevetées de la marque, habituellement réservées aux installations de salons, offrant un son riche, puissant et dynamique. Avec la play-list proposée par FOCAL lors de l’essai, je peux vous dire que ce système m’a réellement convaincue !

Ils ont pensé à la famille !

2008 first test drive - Rangements

Pour rendre la vie à son bord agréable, Peugeot a pensé à tout ! En effet, le 2008 est équipé de nombreux rangements et prises USB dans l’habitacle. Sous la console centrale, vous pourrez ainsi trouver un espace de recharge par induction pour votre smartphone. Peugeot nous offre donc un 2008 clairement pensé pour son époque, et ça c’est un bon point ! 

Des finitions premium !

2008 first test drive - toit panoramique

Lors des essais, j’ai pu prendre en main le 2008 en version GT et GT Line. Ces finitions ne déçoivent pas, et placent le 2008 dans le segment premium. Vous pourrez même profiter des journées ensoleillés avec le toit panoramique, indisponible par exemple sur le nouveau DS3 Crossback ! A l’avant comme à l’arrière, les sièges sont très confortables. Mention spéciale pour les places arrière, où l’espace aux jambes et la garde au toit sont satisfaisants pour des adultes.

2008 et e-2008 first test drive - coffre

Néanmoins lorsque j’ai ouvert le coffre, j’ai été déçue… Avec 434 L, il se place parmi les moins spacieux du marché. En comparaison un Renault Captur propose une capacité allant de 406 à 520 L selon la position des sièges arrières, et un T-Troc cube 445 L. A noter tout de même que le volume du coffre du e-2008 n’est pas amputée par les batteries !

Trois motorisations à l’essai

2008 et e-2008 first test drive - trois motorisations à l'essai

Comme vous l’avez compris, j’ai eu la possibilité de tester trois motorisations : le diesel BlueHDi 130 S&S boite automatique 8 rapports, l’essence Puretech 155 S&S également en boite automatique 8 rapports, et pour finir la version électrique !

2008 et e-2008 first test drive - photo ensemble

De manière générale, j’ai pris beaucoup de plaisir à conduire ce 2008. En mode citadin comme sur l’autoroute et les routes de l’arrière-pays aixois, il s’est montré très réactif, et ce sur les trois motorisations.

2008 first test drive - motorisation diesel 130 ch

En ville, j’ai pu apprécier sa maniabilité et son rayon de braquage. Au vu de son gabarit, j’ai même été étonnée.

2008 first test drive - motorisation diesel 130 ch routes aixoises

Sur l’autoroute, même son de cloche : c’est un bonheur ! En diesel comme en essence, les motorisations essayées se sont montrées d’une efficacité sans faille lors des accélérations. De plus, les multiples aides à la conduite en font un SUV très sécurisant ! A noter que ces aides sont facilement désactivables.

2008 first test drive - photo dynamique

Et les aides à la conduite justement ?

De série, ce nouveau 2008 offre de nombreuses aides à la conduite : l’aide au maintien dans la voie, le freinage d’urgence automatique avec détection des piétons et cyclistes, la lecture des panneaux (vitesse, sens interdit, stop).

Selon les finitions, vous pourrez également avoir : le régulateur adaptatif, la surveillance active des angles morts. Mais Peugeot marque les esprits par ces nombreuses innovations, mais surtout par la plus importante : la conduite autonome de niveau 2.

2008 first test drive - photo dynamique calandre

Une tenue de route à la hauteur !

Sur les routes de l’arrière-pays aixois, le SUV urbain Peugeot s’est montré sécurisant en toutes circonstances, en dépit d’une conduite dynamique. Le châssis a une bonne rigidité, tout en restant confortable. Le train avant est incisif, et la direction est très précise. Ce nouveau 2008 ne subit pas la route, et il ne se dandine pas dans les virages. Je n’ai pas remarqué de sensations de sous virage, et c’est donc un bon point supplémentaire pour ce SUV ! Même la version électrique, pourtant plus lourde de 300 kg (avec les batteries) se comporte parfaitement.

2008 first test drive - photo dynamique vue arrière

Une boite automatique efficace !

Sur les trois motorisations, il n’y a pas de mauvaises surprises sur les relances. Elles sont bonnes, et le passage des vitesses se fait de manière fluide et efficace.

2008 first test drive - motorisation essence puretech 155 ch routes aixoises

Et l’insonorisation, ça donne quoi ?

Il y a très peu de bruits aérodynamiques dans l’habitacle. Mauvais point tout de même pour le bruit du moteur dans les hauts parleurs pour la version essence 155 ch… Alors oui c’est sympa à entendre, mais quel dommage que ça ne soit qu’artificiel !

Hormis ce petit grief, c’est un parcours presque sans faute pour ces trois motorisations du 2008 !

e-2008, le bonheur de l’électrique !

2008 first test drive - e-2008 électrique

J’ai pu rouler durant une trentaine de kilomètres avec la version électrique de ce 2008 ! Que dire… La première chose qui m’a frappée, c’est bien sûr le silence. Entendre les petits oiseaux et rien d’autre, ça c’est le plaisir de l’électrique ! Le e-2008 de pré-série que j’ai essayé sortira en version définitive en mai 2020.

2008 first test drive - e-2008 électrique vue coté

Côté carrosserie pas de grands changements, à part la calandre couleur carrosserie et le logo qui s’habille de reflets bleus !

2008 first test drive - e-2008 électrique logo bleu

Pour l’intérieur, il est identique aux versions thermiques. Seuls les sièges ont eu droit à un traitement de faveur, et ça fait son petit effet !

2008 first test drive - e-2008 électrique intérieur

Le moteur d’une puissance de 100 kW (136 ch) et d’un couple de 260 Nm disponibles immédiatement est réellement vif. Clairement, j’ai été étonnée par sa réactivité dans toutes les situations.

2008 first test drive - e-2008 électrique vue ensemble

Depuis le levier de vitesses, deux modes de récupération d’énergie au freinage sont disponibles. Au final, avec sa batterie de 50 kWh, le 2008 a une autonomie d’environ 310 kilomètres. Comme sur les thermiques, plusieurs modes de conduite sont disponibles. En mode « eco » le e-2008 limite la puissance, ce qui se ressent dans la conduite. Par contre en mode « sport », le moteur électrique délivre toute sa puissance.

2008 first test drive - e-2008 électrique i-cockpit 3D

Le temps de charge dépend de la puissance disponible : 16 h pour une charge complète depuis une prise domestique adaptée, entre 5 h et 7h30 pour une charge complète avec une WallBox, et même 30 mn pour récupérer 80 % de batterie avec les bornes publiques 100 kW.

En résumé, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce e-2008 !

2008 first test drive - e-2008 électrique - coup de coeur

Les tarifs du 2008

2008 et e-2008 first test drive - 2008 GT et Allure

Finition ACTIVE

Les tarifs de cette finition d’entrée de gamme débutent à de 21 500 € pour le PureTech 100 ch boite manuelle 6 rapports, et à partir de 25 300 € en version 130 ch boite automatique 8 rapports. Pour la version Diesel BlueHDI 100 ch en boite manuelle 6 rapports, comptez 23 100 €. Pour la version électrique, il faut compter 37 100 €, sans compter le bonus de 6 000 € !

2008 et e-2008 first test drive - finition Allure Red Elixir

Finition ALLURE

A partir de 23 600 € pour le PureTech 100 ch boite manuelle 6 rapports et à partir de 27 100 € en version 130 ch boite automatique 8 rapports. Pour la version Diesel BlueHDI 100 ch en boite manuelle 6 rapports : à partir de 25 200 €, et 28 700 € en 130 ch. Pour la version électrique, il faut compter 38 700 €.

2008 et e-2008 first test drive - finition GT Line Fusion Orange

Finition GT LINE

Comptez 27 600€ pour le PureTech 130 ch boite manuelle 6 rapports. Pour la version Diesel BlueHDI 130 ch en boite automatique 8 rapports : à partir de 31 200 €. Pour la version Electrique, il faudra ici débourser 41 200 €.

2008 et e-2008 first test drive - finition GT Fusion Orange

Finition GT

Disponible uniquement en version PureTech 155 ch boite automatique 8 rapports, prévoyez un budget de 32 900 €. Aussi en électrique, à partir de 43 000 €.

2008 et e-2008 first test drive - 2008 GT et Allure face à face

Des prix qui placent ce 2008 légèrement au-dessus du Renault Captur. Par exemple comptez 30 800 € pour un Captur essence TCe 155 ch boite automatique 7 rapports. Notez tout de même que la marque au lion justifie ses tarifs en précisant que son 2008 se positionne dans une catégorie « plus premium » que ses concurrents, notamment grâce à ses technologies innovantes !

Les plus et les moins du 2008

2008 et e-2008 first test drive - 2008 GT et e-2008 GT

Les points positifs :

  • Design assumé et agressif signé Peugeot
  • La tenue de route
  • Le dynamisme des moteurs
  • Le confort
  • L’i-cockpit 3D

Les points négatifs :

  • La capacité moyenne du coffre
  • Les prix qui peuvent paraître élevés
  • L’absence d’une transmission intégrale

Le futur s’appelle 2008 !

2008 et e-2008 first test drive - motorisation électrique

Après une première génération homogène mais beaucoup trop sérieuse, ce nouveau 2008 marque un changement de cap pour le SUV urbain Peugeot. Enfin, la marque au lion, s’assume ! Ce 2008 est un SUV réussi, sur le plan du design extérieur / intérieur déjà, mais sur bien d’autres points également ! J’avoue, j’ai d’ailleurs beaucoup de mal à lui trouver des points négatifs… De série, le 2008 est doté des meilleures aides à la conduite qui se trouvent actuellement sur le marché, et cela pour un tarif raisonnable par rapport à la concurrence. Peugeot marque aussi son empreinte dans l’ère du digital et des nouvelles technologies avec son i-Cockpit 3D, qui permet de voir la conduite sous un nouvel angle ! Rajoutez à ça une conduite réussie, et vous comprendrez pourquoi je n’ai pas peur d’affirmer la chose suivante : Peugeot continue à nous surprendre !