La nouvelle BMW Serie 5

Il y a des autos qui ne vieillissent pas. La BMW Série 5 fait partie de ces autos légendaires. Depuis 1972, la BMW Série 5 fait son petit bonhomme de chemin sans jamais déroger à la règle de la berline haut de gamme à la fois confortable et robuste. Sa fiabilité et ses performances ont toujours été une marque de fabrique, et elle attirera bon nombre de clients. Certains modèles sont devenus de véritables collectors aux yeux de certains. D’autres préféreront vénérer La E12 528i façon Jacques Mesrine, d’autre la première « fausse » M5 baptisée modestement M535i en 1979 qui donnera le jour à la première M5 accompagnée du moteur de la M1 en 1984.
BMW_M5_85

Ce n’est qu’en 1993 sur la série E34, que BMW proposera à son catalogue la BMW 540i dotée d’un V8 développant 286 chevaux. Nous sommes en 2017 et la nouvelle BMW Série 5 est sortie le 9 février. L’occasion pour Blog-Moteur de pouvoir essayer ce tout nouveau modèle à bord de la BMW 540i !

BMW_540i

Un design repensé

Le design de la nouvelle BMW Série 5 a intégralement été repensé. BMW a le don de faire passer ses anciens modèles pour des brouillons. Quand on voit la Série 5 F10 et qu’on la compare à la nouvelle G30, on se dit que ça coule de source. Nous avions déjà constaté le même phénomène avec le BMW X1 qui faisait passer l’ancien modèle pour un brouillon mal dégrossi. C’est un peu la même chose ici où l’on constate une ligne beaucoup plus légère, plus fluide, bref mieux repartie.

BMW_540i-3

Sur le papier, la nouvelle BMW Série 5 gagne 100kg grâce à un savant mélange d’aluminium et d’acier qui lui permet d’afficher fièrement 1t7. On retrouvera à l’avant comme à l’arrière la nouvelle signature lumineuse de BMW déjà présente sur toute sa gamme.

BMW_540i-7 BMW_540i-5

Welcome to my living room

Si l’extérieur vous séduit, attendez d’ouvrir la porte et de vous installer à son bord. Notre modèle bénéficiait d’une finition « luxuary » et autant vous dire de suite que l’appellation est loin d’être galvaudée… Il m’a rarement été possible de m’installer dans un cockpit bardé d’autant de matières nobles à la finition irréprochable. Le design reste au gout de chacun, mais la finition est exemplaire.

the-new-bmw-5-series (1) the-new-bmw-5-series (3)

BMW Connected

La grande particularité de cette nouvelle BMW Série 5 est son côté connecté. Si vous avez un problème avec la technologie ou vous êtes chargé en magnétisme déréglant toutes formes d’objets informatiques, « fuyez pauvres fous ». Je ne saurai que vous conseiller de vous familiariser avec cette nouvelle technologie tant elle augmentera votre confort à bord. Le détecteur de mouvement qui vous permettra d’augmenter ou diminuer le son de l’autoradio, ou bien encore le pincement horizontal qui affichera les cotés du véhicule lors de vos manœuvres sont deux des nombreuses fonctions disponibles sur la Série 5. Ajoutez à cela les fonctions du BMW Connected Drive, dont on vous parlera plus en détail prochainement, et vous obtenez le parfait salon – bureau roulant dont vous rêviez. Pour les puristes, l’écran de la Série 5 est désormais tactile. Pratique et davantage intuitif à l’heure des tablettes et autres samtphones. La touche iDrive reste au coeur de la navigation, cependant le tactile peut le remplacer facilement par une simple pression sur l’écran. Notre BMW 540i était doté de la nouvelle clé accompagnant d’ores et déjà la série 7, la fameuse display key.

BMW_Display_Key

Outre le fait qu’elle vous indiquera toutes les informations nécessaires de votre véhicule, la BMW Display Key vous permettra par exemple de démarrer et bouger votre auto, pour par exemple la rentrer dans un emplacement très étroit ! Voici, une vidéo explicative que vous pourrez retrouver sur la page Facebook du BlogBMW.

En route Maestro!

Une fois après avoir fait le tour des instrumentations, je mets enfin la 540i en route. Le 6 cylindres 3.0 turbo se réveil dans un feulement propre à BMW. Vous pourrez démarrer tous les 6 cylindres en ligne de la marque, vous exprimerez toujours la même sensation de puissance et satisfaction. La boite ZF à 8 rapports est la pour diriger le tout dans un confort remarquable. Notre modèle est équipé de l’Adaptive Drive qui allie amortissement piloté et barres antiroulis actives. Sur l’autoroute, l’impression de se mouvoir sur un tapis roulant est telle que l’on peut engranger les kilomètres sans réelle fatigue notoire. Mais, je ne suis pas venu pour établir un record de distance sur autoroute. Non. La BMW 540i annonce un 6 cylindres en ligne turbo, développant 340ch et 440NM de couple à 1380 Tr/min. Le 0 à 100 est annoncé en 4.8 secondes, autant dire des performances, sur le papier quasi similaire à une Porche 718 Cayman. Mode Sport activé, passage de la boite BVA8 en manuelle… GO !

Mes amis, quel plaisir… quelle puissance. On manie cette BMW avec une aisance et un plaisir indéniable. Équipée de la technologie xDrive (ici aux 4 roues directrices), la BMW 540i procure à son conducteur le fameux plaisir de conduire BMW sans aucune restriction. Les 4 roues directrices font un travail incroyable et le châssis est redoutable d’efficacité. La BMW 540i c’est un peu écouter un concerto des 4 saisons de Vivaldi. La plupart du temps, on conduira sur le mode « Printemps – acte I » pour passer sur « l’été – Acte III » en G(30) Mineur et… libérer les chevaux. C’est ça la 540i. Le seul petit bémol à ce tableau idyllique, c’est finalement le manque de caractère rageur de ce nouveau 6 cylindres turbo. Je ne l’ai pas trouvé assez présent dans l’habitacle en mode Sport et pourtant, Dieu sait qu’il fait des miracles. Pas dieu, non, le moteur !

BMW_540i-2

Quand aux aficionados, ne vous inquiétez pas, un modèle 2 roues motrices propulsion est aussi au catalogue. Mais essayez un modèle xDrive, vous verrez, vous ne serez pas déçu.

And the winner is…

Que dire, si ce n’est que l’on touche à la perfection automobile. Le style de la nouvelle BMW Série 5 est une question de gout. Mais que ce soit dans la finition, les options proposées, la motorisation, le plaisir de conduire, tout, je dis bien tout dans cette auto est proche de la perfection. Au final, BMW ne s’est pas trop, voir quasiment pas détourné du premier slogan publicitaire de la Série 5 de 1972. La BMW Série 5 est une berline de luxe.

On aime : 

  • La ligne fluide
  • BMW Connected Drive et la Display Key
  • Le feulement du 6 cylindres au démarrage
  • Les roues arrière directrices !

On aime moins : 

  • Euh…
  • Alors en fait…
  • ben ….
  • voila…
Commentaires Facebook
Share This