essai longue durée Juke
Essais

Essai : Nissan Juke en utilisation quotidienne, ça donne quoi ?


Nissan Juke en utilisation quotidienne essai longue durée

21 jours en Nissan Juke, de bonnes impressions confirmées ?

Après mes bonnes impressions lors de l’essai presse à lire ici, je me suis demandée ce que valait réellement le Nissan Juke en utilisation quotidienne. Après 21 jours et plus de 1 000km en sa compagnie, il est temps pour moi de tout vous dire !

Nissan Juke, qui es-tu ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, des présentations s’imposent. Il s’agit du Nissan Juke DIG-T 114ch 1.0L DCT 7 en finition TEKNA, la plus haute avant la R-DESIGN. A noter que cette finition est déjà bien dotée de série : conduite assistée Pro PILOT, sièges avant chauffants et pare-brise dégivré, système audio Bose Personal Plus, caméra de recul avec radars de stationnement avant et arrière, vision 360°. Sur ce Juke, quelques options supplémentaires sont présentes : la carrosserie Rouge Fuji, les jantes alu 19″, le Nissan Connect.

Nissan Juke qui es tu

Juke : un design plus dynamique

Je m’étais promise de ne pas m’attarder sur l’extérieur du Juke… Mais je n’ai pas pu… En clair, voici ce qu’il faut retenir : bye bye la bouille de grenouille rigolote, bonjour les traits plus anguleux et agressifs. En plus, avec les jantes 19″, il a vraiment fière allure.

Nissan Juke en utilisation quotidienne Ligne dynamique

Certains me diront : « Alizée ! T’emballe pas ce n’est qu’un Juke » mais je trouve vraiment que Nissan a su moderniser le design de son Juke tout en gardant sa singularité. Il faut quand même le reconnaître, non ? Surtout lorsqu’on croise un ancien Juke. En tout cas, dans la foire aux SUV c’est vraiment un plus.

Un habitacle tout aussi réussi

Lors de mon essai presse, j’avais salué la qualité de l’intérieur. Cette impression n’a pas changé. Malgré la présence de plastiques durs, les matériaux sont de bonne facture et bien assemblés. Visuellement, l’intérieur est dynamique et donne une lecture rapide des éléments importants comme la climatisation et les commandes de l’écran. Alors certes ce n’est pas la planche de bord la plus moderne du marché mais au moins c’est intuitif. La gestion de l’interface est simple à prendre en main, ce qui est appréciable à l’heure du tout tactile.

Intérieur Nissan Juke

Au quotidien : un coffre optimisé

Concours de circonstances totalement fortuites (promis), j’ai dû aller acheter un meuble chez nos amis les suédois. Voilà donc une parfaite excuse pour tester la capacité du coffre ! Bien sûr avec ses 422L, le volume du nouveau Juke est largement plus généreux que l’ancienne version.

En plus, il fait partie des meilleurs du segment. Mention spéciale pour sa polyvalence avec ce double fond qui permet d’avoir le plancher parfaitement plat même après avoir rabattu les sièges arrières. Et ça c’est idéal pour charger des cartons de plus de 1,40m.
Verdict : le coffre du Nissan Juke en utilisation quotidienne, c’est validé !

Une motorisation en demi-teinte

Le Nissan Juke m’a réellement accompagnée dans ma vie de tous les jours. J’ai donc pu l’utiliser sur une multitude de routes : de l’autoroute aux petites routes provençales. Bon pour parler des choses qui fâchent, comme lors de mon essai, je trouve vraiment que le moteur manque de tonus sur les grosses relances et les côtes. Le petit 3 cylindres s’emballe et il devient assez bruyant lorsqu’on lui demande un plus gros effort. Alors je vous l’accorde vous n’allez pas faire des courses de côtes ou des duels de dragster en Juke, mais dans certaines circonstances j’aurais apprécié quelques chevaux de plus.

Nissan Juke en utilisation quotidienne Moteur

Et pourtant il fait le boulot !

Je suis peut-être un peu dure avec ce nouveau Nissan Juke car il faut reconnaitre que c’est un bon compagnon de route. Malgré ce petit manque de peps, le Juke est vraiment agréable à conduire. La boite de vitesse gère parfaitement les passages de rapport même à bas régime. C’est fluide et sans à-coups pour les passagers. Les palettes au volant, sans réelle utilité, permettent tout de même de booster le Juke lors de relances.

Essai Nissan juke longue durée poste de conduite

Les modes de conduite

Trois modes de conduite sont au programme sur le Juke : Eco, Standard et Sport. Alors en Sport, je pensais que le Nissan Juke se transformerait en Godzilla mais… je crois que j’ai confondu avec la GTR ! Blague à part, les rapports passent plus vite, ce qui donne un (petit peu) plus de dynamisme au Juke. A contrario, le mode Eco coupe les accélérations franches au profit d’une optimisation de la consommation et d’une conduite plus souple. Je l’ai surtout utilisé en ville pour son agrément de conduite. Le mode Standard quant à lui porte bien son nom : c’est celui que j’ai le plus souvent utilisé puisqu’il est le meilleur compromis.

Un peu trop gourmand ?

Nissan affiche sur le papier une consommation mixte de 4,9L/100km, il s’avère qu’après 1 000km parcourus on est vraiment au-dessus. J’ai conduit le Juke au quotidien comme ma propre voiture, sans excès. Je n’ai donc pas fait d’efforts sur ma conduite pour consommer moins ou plus. Résultat, une moyenne de 8,7L/100km !

Essai longue durée juke consommation

Pour le coup, je ne m’attendais pas à ça ! Il faut dire que mes trajets quotidiens sont essentiellement des nationales et de l’autoroute. Le Juke est clairement moins gourmand en ville avec une conso pouvant passer sous la barre des 4L/100km.
Verdict : la consommation du Nissan Juke en utilisation quotidienne, pas trop validée !

Les aides à la conduite : verdict !

J’ai pu tester sur une longue durée la technologie ProPilot proposée par Nissan. Développée en 2016, ProPilot a été conçue pour diminuer la fatigue du conducteur et rendre la conduite plus agréable et sereine. A-t-elle eu cet effet sur moi ?

Nissan Juke en utilisation quotidienne ProPilot

Une prise en main compliquée…

Au début non, je l’avoue. Sur mes trajets autoroutiers et avec le régulateur adaptatif, il a fallu que je m’habitude à une autre façon de conduire. Les distances de sécurité sont plus grandes (malgré que j’ai réglé la distance au minimum) et les coups de frein inattendus, liés justement au respect de ces distances, changent totalement la conduite.

Line assist propilot Nissan Juke

… mais finalement on s’y fait !

Une fois qu’on a compris la logique du système, ça passe tout seul. Le Juke devient plus agréable à conduire sur les longs trajets autoroutiers. D’ailleurs, cette technologie accompagne vraiment le conducteur pour assurer une conduite 100% sécurité. Attention cependant à ne pas se laisser aller par ces aides, il faut garder les mains sur le volant et rester vigilant, le Juke ne se conduit pas tout seul ! En résumé, après un petit temps d’adaptation sur les longs trajets, ProPilot est réellement une technologie qui assure nos arrières.
Verdict : les aides à la conduite du Nissan Juke en utilisation quotidienne, c’est validé !

Que penser de Nissan Connect ?

Nissan Connect c’est un peu comme avoir son Juke dans sa poche ! L’application permet d’avoir une auto connectée aux systèmes de navigation et d’infodivertissement. Je pensais que c’était plutôt le nouveau gadget à la mode, pas du tout.

Nissan Juke en utilisation quotidienne Nissan Connect

Une application utile au quotidien

Avec Nissan Connect j’ai pu vérifier que le Juke était bien fermé, l’ouvrir à distance, le faire klaxonner (les voisins me remercient encore !). Même si je ne l’ai jamais perdu de vue, j’ai testé l’efficacité de la géolocalisation pour retrouver le Juke sur un parking, plutôt efficace. J’ai également pu voir les trajets que j’avais effectués ou envoyer une destination directement au Juke et ça pour le coup c’est très pratique.

Nissan Connect détail de l'application


Verdict : l’application Nissan Connect du Nissan Juke en utilisation quotidienne, c’est validé !

Une carte un peu décevante

Par contre, pour avoir fait un trajet avec l’application Google Maps et le système de navigation Juke en parallèle, j’ai trouvé que ce dernier manquait parfois de précision. Par exemple, il cite des rues plutôt que des directions sur des ronds-points.

Bilan : Nissan Juke en utilisation quotidienne, c’est validé !

Nissan Juke en utilisation quotidienne verdict

Je peux vous dire qu’après 21 jours et plus de 1 000km, j’avoue avoir eu du mal à m’en séparer. Pourquoi ? Parce que malgré ses petits défauts, c’est une auto attachante qui propose un look différenciant sur le marché des SUV très saturé. En plus, il est très confortable et agréable à conduire en toutes circonstances. Le moteur fait son job, même s’il aurait mérité un peu plus de caractère. La boite de vitesse automatique à 7 rapports est adaptée au véhicule et permet réellement une conduite des plus souples. Et puis, une fois les aides apprivoisées, le Juke devient un véritable allié de la route. Les technologies ProPilot et Nissan Connect apportent vraiment un plus dans son utilisation quotidienne.

Essai longue durée Nissan Juke

9

Verdict

9.0/10

On aime

  • Un look dynamique
  • Un coffre plus grand que l'ancienne version
  • Un intérieur qualitatif
  • Des aides à la conduite utiles
  • Une gestion de la boite automatique optimale

On aime moins

  • Un moteur qui mériterait d'avoir plus de puissance
  • Une cartographie GPS un peu décevante