Une année très riche

L’année 2017 est presque finie. Une excellente opportunité pour nous de revenir sur nos plus beaux essais de ces 12 derniers mois. Nos coups de coeur de l’année, rédacteur par rédacteur.

Le coup de coeur de Maxence : Kia Stinger GT V6 3.3L.

« Les coups de cœurs représentent souvent de belles surprises. Pour ma part, celui de 2017 est une coréenne. Surprise, car l’on n’attendait pas nécessairement ce véhicule aussi pointu en terme de qualité et de plaisir de conduite. La Kia Stinger GT V6 3.3L m’a convaincu par son subtil équilibre de confort et de performances. Les 370 chevaux, les 4 roues motrices, le délicieux son du V6 (des enceintes 🙁 ), le confort général, le tout sans faute note majeure. Sa ligne mêle les coups de crayons les plus mythiques dans un design actuel. Le véhicule vitrine de Kia rempli clairement son rôle d’ambassadeur de la marque pour le marché Européen et Américain. La marque à la garantie 7 ans a tendu un léger coup de griffes aux premiums Allemands monopolisant sciemment le segment des grands coupés. Merci Kia pour ce coup de frais à travers un véhicule plaisir et passion pour un prix rationnel ».

Le coup de coeur de Philippe : Peugeot 308 Racing Cup.

« Mon coup de cœur de cette année est sans hésitation l’essai de la 308 Racing Cup sur le magnifique circuit d’Ascari en Andalousie. Ayant une attirance pour tout ce qui touche à la compétition automobile, cette invitation était pour moi inespérée. Habituellement les constructeurs ne nous laissent pas le volant de leur voiture de compétition. Nous avons plutôt le droit à un baptême en passager, comme j’avais pu le vivre l’année dernière à coté de Pascal Favre à bord de l’Audi R8 LMS sur le circuit Bugatti. Mais cette fois Peugeot nous avait donné le volant de sa nouvelle lionne de compétition: la 308 Racing Cup. Remplaçante de la RCZ-R Cup, elle est l’auto idéale pour commencer la compétition (petit tarif), ou approfondir son pilotage sur les plus beaux circuits français. Ses performances sont très intéressantes, avec ses 310 ch pour 1100 kg, et surtout sa boite robotisée SADEV. Simple traction, elle m’a enchanté par son efficacité et sa facilité de prise en main. Dommage que l’essai n’ai duré que 3 tours, à peine le temps de prendre ses marques. Mais on peut se mettre à rêver que Peugeot me propose de participer à une course l’année prochaine en tant que gentleman driver, à Spa bien évidemment ! »

Le coup de coeur de Quentin : Dacia Duster 2.

« Exercice particulier et compliqué que l’on vient de me demander : ne retenir qu’une auto qui m’aurait marquée sur mes essais de cette année 2017. Les idées se bousculent et finalement le choix finit par nettement se dessiner. Etonnement, moi fan de la voiture plaisir et atypique, je vais orienter ma réponse sur un modèle qui va sûrement vous surprendre, puisque l’auto que je vais élire comme mon coup de cœur de l’année est bien le nouveau Dacia Duster.
En effet, je souhaite souligner et récompenser à ma manière l’effort fait par la marque roumaine. Trop longtemps entachée par une image de voitures jetables sans valeur émotionnelle, les Dacia étaient principalement destinées à une triste carrière de « déplaçoir ». Le tout nouveau Duster casse les codes et, de mon point de vue, devient une référence sur l’hybridation du SUV entre le segment B et C. Les prestations visuelles et de confort sont largement à la hauteur de ses ambitions et de la concurrence. Le dernier coup de pouce qu’il manquerait au lifting du gentil baroudeur serait une technologie plus poussée.
Malgré tout cela, je n’ai jamais pris autant de plaisir à patauger dans la boue qu’avec le Duster. De plus, amateur de la chasse au cliché inhabituel, le Duster est une arme puissante pour obtenir le sourire devant photographie originale. Fort de son levé de patte légendaire, il ne sera pas avare sur son parement de gracieuse mélasse et de ses qualités hors pair de franchisseur. C’est donc un bloggeur aux goûts particuliers qui rend hommage à une voiture qui a le cul entre deux chaises, mais qui va faire à coup sûr, un tabac dans les petites concessions à bandeaux bleus ! »

Le coup de coeur d’Arnaud : Alfa Roméo Stelvio.

« Chers lecteurs, l’heure est donc venue de faire le « best-of 2017 » ! Grande nouveauté de l’année, et ayant l’important poids sur ses épaules de définitivement relancer la marque, j’ai eu la chance de mener l’Alfa Romeo Stelvio sur plus de 1000 km. Définitivement dynamique, il s’agit d’un des plus agréables à conduire sur un col de montagne (en s’appelant Stelvio, il n’avait pas le choix !) avec l’agilité d’une compacte … et même mieux ! Son système Q4 quatre roues motrices a en effet un fort typage propulsion, qui ravira les amateurs de conduite dynamique. Les récents concurrents germaniques garderont l’avantage en confort et en finition, si on pinaille ! Je lui souhaite de connaître un joli succès, il le mérite ».

Le coup de coeur de Mathias : Alpine A110.

« Mon coup de coeur 2017 est une auto que j’attendais depuis de nombreuses années. Elle symbolise la renaissance de l’un des plus beaux constructeurs automobiles Français, fondé par le mythique Jean Rédélé : Alpine. Attendue de pied ferme par toute la planète automobile, la nouvelle Berlinette ne m’a déçue. C’est même tout le contraire. Belle mais pas ostentatoire, inspirée mais ne tombant pas dans les excès du néo-rétro, la nouvelle A110 est l’une des autos les plus enthousiasmantes qu’il m’ait été donné de conduire (et de piloter). Performante,dDiabolique de précision et d’agilité, vivante mais pas scabreuse, le coupé sportif Français est définitivement digne de son prestigieux blason. Si mes finances me le permettaient, je n’hésiterai pas la moindre seconde : je signerai un bon de commande ! »

Le coup de coeur de Michael : Audi R8 Spyder.

Mon plus bel essai auto de cette année 2017 a sans aucun doute été le road-trip au Pays de Galles à bord de l’Audi R8 Spyder. Un road-trip qui nous a permis de partir de Manchester, rouler sur les routes quasi mystiques du triangle EVO situé dans la région de Denbigh Moors, et enfin terminer par un des plus beaux circuits sur lequel il m’ait été permis de piloter : Anglesey.

Conduire et piloter l’un des derniers V10 atmosphérique de la planète est un plaisir sans aucune mesure. Cheveux aux vents, les envolées lyriques du 10 cylindres Audi sont un peu comme savourer « la Flute enchantée » de Mozart. Les 540 chevaux henniraient presque sous le capot arrière. Tantôt, dans un feulement roque, tantôt dans des hurlements à plus de 8500 tr/min. Le sourire aux lèvres des badauds sur notre passage, le nombre de pouces levés dans un pays non autophobe a fait partie de la découverte de l’auto. Comme évoqué dans l’essai, une fois sur la piste, l’Audi R8 Spyder n’a rien à envier au coupé. On aurait pu craindre un châssis plus rigide et moins joueur, il n’en est rien. L’Audi R8 V10 Spyder, bien que dotée de la technologie quattro, est joueuse et laisse son conducteur s’amuser. Elle ne connait pas l’aseptisation de certaines GT haut de gamme. Bref, c’était ma découverte de l’année 2017, parmi d’autres autos, puissantes, luxueuses, toujours dans des régions toutes plus belles les unes que les autres. Je vous parlerai bientôt de mon expérience à Spa Francorchamps, et de mon road-trip dans le désert marocain, toujours avec la marque aux 4 anneaux. Stay tuned ! »

Toute la rédaction de Blog-Moteur.com vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !


 

Commentaires Facebook