Expérience : Au volant de la Ford Fiesta ST200 sur le circuit des 24 Heures du Mans

Recherche

websearch
Essais
0

Expérience : Au volant de la Ford Fiesta ST200 sur le circuit des 24 Heures du Mans

Découvrez notre prise en main de la nouvelle Ford Fiesta ST200 sur la piste des 24 Heures du Mans.


La Fiesta ST affûte ses armes

Lors de son essai il y a plus de 2 ans, la Ford Fiesta ST nous avait fait forte impression, avec son comportement routier efficace et joueur, ses sensations de conduites pures, et son moteur performant et hargneux.

Ford-Fiesta-ST-2014 (7)

La Ford Fiesta ST

Aujourd’hui, Ford introduit une nouvelle version : la ST200. Au programme : puissance en hausse, et liaisons au sol revues. De quoi faire trembler ses concurrentes, Clio R.S. et Peugeot 208 GTi en tête, qui pouvaient auparavant compter sur leur puissance légèrement supérieure à celle de la petite Ford.

Essai-Ford-Fiesta-ST200-Suite (4)

La Ford Fiesta ST200

C’est sur le mythique circuit des 24 Heures du Mans que nous avons pu mettre la mettre à l’épreuve, à l’occasion d’une nouvelle session des Ford Performance Days, organisée dans le cadre de la superbe course du Mans Classic 2016. Contact avec la nouvelle petite bombe de Ford!

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (7)

Une évolution cosmétique en douceur

Par rapport à la Fiesta ST classique, la ST200 évolue peu. Au rang des nouveautés extérieures, notons les nouvelles jantes 17’’ noir mat exclusives, les étriers de freins rouges, et le badge ST200 sur le hayon.

Essai-Ford-Fiesta-ST200-Suite (1)

Surtout, cette version se distingue par sa teinte unique spécifique : le très réussi Gris Storm.

Essai-Ford-Fiesta-ST200-Suite (5)

A l’intérieur, la ST200 se dote de sièges avant Recaro partiellement recouverts de cuir, aux surpiqûres argentées; de plaques de seuils de porte éclairées; et d’inserts en fibre de carbone sur le tableau de bord.

Essai-Ford-Fiesta-ST200-Suite (3)

Les sièges avant Recaro sont un régal de maintien

Enfin, un autre badge ST200, cette fois-ci disposé sous la console centrale, permet de distinguer l’auto des autres Fiesta ST.

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (11)

La nouvelle Fiesta ST200 à l’épreuve de la piste des 24 H du Mans

En dehors de ces petites évolutions esthétiques, c’est surtout d’un point de vue technique que la Fiesta ST200 évolue. Par rapport à la ST classique (forte de 182 ch rappelons-le), son moteur 1,6 L EcoBoost gagne en effet 10 % de puissance en plus, et 20 % de couple supplémentaire, grâce à une gestion électronique revue. Comme son nom l’indique, elle offre désormais 200 ch, et 290 Nm de couple.

Essai-Ford-Fiesta-ST200-Suite (2)

La puissance peut même grimper à 215 ch (et 320 Nm) pour une durée maximum de 20 secondes, grâce au système Overtorque. Cette cure de vitamines, associé à un rapport de pont ramené de 4,06 à 3,82, permet à la Fiesta ST200 d’améliorer ses performances par rapport à sa petite soeur.

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (5)

Côté liaisons au sol, la ST200 profite de la récente mise à jour des suspensions et des réglages de la direction de la Fiesta ST, et s’offre par la même occasion une barre de torsion arrière plus rigide de 27 %, ainsi qu’une barre anti-roulis avant plus grosse. Enfin, la colonne de direction a été raccourcie, et le rapport de direction a été affuté. En revanche, toujours pas d’autobloquant mécanique, l’auto se contentant d’un contrôle vectoriel de couple eTVC, qui contrecarre le sous-virage en freinant la roue intérieure au virage.

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (6)

Volant en mains, les modifications apportées à la Fiesta ST200 se ressentent immédiatement. Déjà de très bonne facture d’origine, la direction offre une réactivité encore améliorée, en se montrant plus « franche » qu’auparavant! Ferme comme il faut, elle offre au pilote une excellente « lecture » de la route, et permet ainsi une inscription au millimètre près en virage. Par ailleurs, la position de conduite proche du sol -abaissée de 15 mm par rapport à une Fiesta classique- et les excellents sièges Recaro -au maintien impeccable- renforcent encore la sensation qu’on a de faire « corps » avec l’auto. Un vrai régal!

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (1)

Le comportement routier se révèle fidèle à la réputation de l’auto : efficace mais joueur, à l’image du train avant, très incisif, et des prises de roulis, qui semblent mieux maîtrisées que par le passé, l’auto virant presque à plat. Par ailleurs, l’auto se montre parfaitement stable et rassurante à haute vitesse, point confirmé lors de nos pointes de vitesse à plus de 220 km/h sur la ligne droite des Hunaudières. Cette efficacité ne rend pas pour autant l’auto ennuyante à mener tambour battant, et c’est même tout le contraire, avec un train arrière qui se montre volontiers mobile, tout en restant parfaitement prévisible dans ses réactions. Pas de mauvaise surprise du point de vue de la motricité non plus, les roues avant n’ayant aucun mal à transmettre la cavalerie au sol, en tout cas sur piste sèche (pas de patinage intempestif, ni d’effets de couple dans la direction). En revanche, et malgré un amortissement plus prévenant que celui d’une Fiesta ST classique, l’amortissement de cette ST200 reste typé ferme.

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (3)

Mais la meilleure surprise reste le moteur. Déjà plein à tous les régimes sur la ST classique, le 1,6 L EcoBoost est sublimé par cette mise à jour, qui le rend plus performant, mais aussi plus rageur. Poussant sans faiblir jusqu’à plus de 6.000 tr/min, ce bloc émet par ailleurs une sonorité très évocatrice, grâce à son système Sound Symposer. Sa belle santé est confirmée par le chronomètre : 2 dixièmes de moins pour le 0 à 100 km/h (6,7 secondes contre 6,9 secondes à l’origine), de meilleures relances (1,2 secondes de moins pour le 50 à 100 km/h en 4ème), et une vitesse de pointe supérieure de 10 km/h (230 km/h). Presque de quoi coller aux basques d’une Focus RS!

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (2)

Notre vidéo on-board au volant de la Fiesta ST200 sur la piste des 24 Heures du Mans :

Facturée 27.300 Euros, la Fiesta ST200 réclame un supplément de 2.500 Euros par rapport à une ST classique, d’autant plus qu’il faudra encore rajouter quelques centaines d’Euros pour bénéficier du régulateur de vitesse (150 Euros), du GPS (490 Euros), ou des phares et essuie-glaces automatiques (200 Euros).

Points positifs :

+ Moteur plus performant et hargneux

+ Position de conduite parfaite

+ Tenue de route encore plus efficace

+ Auto fun et vivante

Points négatifs :

– Intérieur vieillissant

– Surcoût par rapport à la ST classique

Essai-Ford-Fiesta-ST200 (4)

Conclusion : Encore plus redoutable!

Peu flagrante esthétiquement, l’évolution que cette Fiesta ST200 représente par rapport à la version classique est pourtant immédiatement perceptible volant en mains. Outre des performances qui font un joli bond en avant, l’auto affûte son excellente tenue de route, qui devient ainsi plus incisive et vivante que jamais. Surtout, elle distille un plaisir de conduite rare, qui en peut-être la citadine sportive la plus fun actuellement sur le marché, et qui fait aisément oublier sa présentation intérieure un peu datée, et son confort assez ferme.


 

Mathias Dugenetay

Mordu de bagnoles depuis la plus tendre enfance. Rédacteur en chef de Blog-Moteur.com