Nouvelle Audi Q8

Présentée en tant que concept au salon de Détroit en janvier 2017, l’Audi Q8 a fait du chemin depuis sa commercialisation. Très proche du concept, son design et ses formes anguleuses ne m’ont pas laissé indifférent lors de ce weekend en Haute Savoie.

Un design puissant

On doit la ligne de la nouvelle Audi Q8 à Marc Lichte. Bien qu’il oeuvre pour Audi depuis 2014, il est le véritable designer en chef de la nouvelle A8 et Q8. Et il a de la gueule ce nouveau SUV ! Massif, robuste, campé sur ses jantes de 22 pouces, l’Audi Q8 n’a laissé personne indifférent dans les villages de Megève ou de Beaufort.

Certes, il en impose, et pourtant l’Audi Q8 est plus petit que l’Audi Q7. Cela ce joue à quelques cm ! Long de 4m98, il est 7 cm moins long que le Q7, plus large de 2,7 cm, et mesure 1m70 de haut en position dynamique. L’arrière est particulièrement réussi, avec des feux à LED 3D extrêmement profilés qui accentuent le côté sportif du Q8, qui assoient sa vocation de SUV Coupé.

La calandre avant Single Frame, toujours plus imposante, épouse parfaitement bien les feux Matrix à 9 lames. Il est d’ailleurs possible d’adapter la calandre à la couleur de l’auto. Personnellement, je préfère la calandre noire qui donne un côté plus agressif à l’Audi Q8.

Qualité et High-Tech

À l’intérieur, on retrouve ce qui fait le succès des nouvelles Audi A8, A6 et A7 (que j’ai d’ailleurs pu essayer dans le nord de l’Italie, au bord du Lac de Côme). L’Audi Q8 hérite donc de 2 écrans tactiles (8,6 et 10 pouces) et du Virtual Cockpit, pour une expérience de conduite sous le signe des technologies les plus avant-gardistes du moment. Je ne reviens pas sur l’assemblage du tableau de bord, toujours réglé au diapason et qui confère au véhicule tout le sérieux que l’on connaît de la marque aux anneaux.

L’espace intérieur conviendra parfaitement à tout le monde, et notamment aux personnes de grande taille. À l’arrière, 3 places sont disponibles, mais l’Audi Q8 n’accueillera jamais 7 places. Ce n’est pas sa vocation. Côté coffre, celui-ci peut contenir de 605 litres à 1755 litres, une fois les sièges arrière rabattus.

Motorisation et comportement routier

À l’heure actuelle, l’Audi Q8 est uniquement disponible en version 50 TDI. Non, pas un 5,0 L TDI, mais plutôt un 3,0 L TDI V6 de 286 ch et 600 NM de couple ! Le V6 est couplé à une boîte automatique Tiptronic à 8 rapports. Idéal pour transporter ce joli bébé de plus de 2 tonnes ! D’autres motorisations devraient voir le jour par la suite, avec notamment la SQ8, et la RSQ8, qui devrait embarquer le V8 bi-turbo de 4,0 L et développer 600 ch !! L’Audi Q8 est bien évidemment équipé de série de la technologie quattro. Pour une activité dite normale, la répartition est de 60% à l’arrière, et 40% à l’avant. Elle peut monter jusqu’à 85% à l’arrière et jusqu’à 70% à l’avant. Cerise sur le gâteau, l’Audi Q8 est équipée des roues arrière directrices, ce qui lui permet une meilleure tenue de route à chaque instant.

Sur la route donc, je n’étais pas en terrain inconnu. Une fois l’imposant gabarit assimilé, l’Audi Q8 ne changera pas les (bonnes) habitudes des clients de la marque. Confort, stabilité, silence, tout est fait ici pour voyager en toute tranquillité et sécurité. L’Audi Q8, d’ailleurs, impressionne par sa stabilité par rapport au Q7. On ne dandine pas d’un côté à l’autre du siège, et c’est une très bonne chose. Le V6 extrêmement coupleux saura se faire entendre quand il est nécessaire. Même si Audi est au courant, la boîte Steptronic étonne par sa lenteur au démarrage et en rétrogradage, en cause les nouvelles normes antipollutions drastiques en Europe qui, pour moins consommer, provoquent ce phénomène. Audi y travaille d’arrache-pied en tout cas. Le phénomène est d’ailleurs totalement gommé une fois la boîte passée en mode manuel. Les palettes au volant sont alors extrêmement réactives, et l’on prend davantage de plaisir à découvrir le SUV dans ce mode.

Off Road mode ON

Qui dit Megève dit pistes de Ski, oui mais en septembre, c’est plus chemins de traverse et routes caillouteuses. Avec les autorisations nécessaires, j’ai donc pu aller me balader là où généralement, les snowboarders et autres skieurs passionnés dévalent les pistes. L’Audi Q8 possède plusieurs modes : Dynamique, auto, confort, all road et off road. La caisse de l’Audi Q8 peut donc augmenter sa garde au sol jusqu’à 25,4 cm, ce qui lui permet d’arpenter quelques terrains bien escarpés.

Je n’ai rencontré aucun problème pour monter au sommet de la colline et encore moins pour en redescendre, même avec les pneus route sur les grosses jantes 22 pouces. Il n’y a pas eu de vin chaud pour avoir gravi le sommet, mais une bonne tarte à la myrtille avec au loin les chamois à flanc de montagne…

Conclusion

Audi a réussi son par i! L’Audi Q8 est un vrai SUV Coupé, à l’instar du BMW X6 et du Mercedes GLE. Son design avant-gardiste, son moteur coupleux et son agrément de vie à bord le placent au rang des meilleurs SUV Coupé du marché. On attend avec impatience la venue du RSQ8 pour aller titiller la Lamborghini Urus, avec qui l’Audi Q8 partage la plateforme, sur son terrain de jeux. Disponible à partir de 78 000 €, l’Audi Q8 est d’ores-et-déjà disponible en concession à l’heure où vous lirez ces lignes.

J’ai aimé :

  • Son design racé et sportif
  • Son tableau de bord toujours aussi High-Tech
  • Son mode Off Road pour se balader hors des sentiers battus

J’ai moins aimé :

  • La boite à vitesse, qui en mode automatique, ralentit les performances du SUV. Audi y travaille !
  • c’est tout!