Essais

Essai : Hyundai i20 1.0 T-GDI 100 DCT-7 : Alternative crédible ?


La Hyundai i20 prend un nouveau départ

Hyundai fait feu de tout bois en ce moment : le Tucson enregistre un démarrage commercial exceptionnel, le Kona vient tout juste d’être restylé, et le petit SUV Bayon fait ses premiers tours de roues. Les ventes ne s’y trompent pas : pour la première fois de son histoire la marque dépasse les 2 % de parts de marché en France, et il semble assez évident que ce n’est qu’un début. Encore récente (elle a été commercialisée à la mi-2020), la Hyundai i20 est un bel exemple du dynamisme actuel du constructeur Coréen. J’ai passé quelques jours à son volant, et je vous explique pourquoi elle mérite qu’on s’y attarde.

Une nouvelle génération plus émotive

Quelques mois avant le nouveau Tucson, la i20 a inauguré le nouveau design maison, baptisé « Sensuous Sportiness ». Par rapport à l’ancienne génération, les différences sautent aux yeux : cette nouvelle Hyundai i20 a (enfin !) de la personnalité. Jadis assez passe-partout, la citadine Coréenne s’émancipe enfin, et offre l’une des lignes les plus dynamiques du segment.

Caisse élargie, toit abaissé et marqué par une arche de toit contrastée, grosses roues : même dans cette « sage » finition Créative, la i20 est valorisante. Notez qu’il est possible d’opter pour un toit contrasté noir en option, comme sur ma version d’essai.

Un habitacle résolument moderne

Inspirée à l’extérieur, la Hyundai i20 l’est aussi à l’intérieur. Aérien, et caractérisé par ses lames horizontales, le dessin de la planche de bord est original.

A l’image de ce que propose le Tucson, l’i20 dispose de deux écrans de 10,25 pouces : un pour l’instrumentation, un pour l’écran tactile central. Implanté en hauteur (et donc dans le champ de vision), ce dernier intègre évidemment les connectivités Apple CarPlay et Android Auto. Si cet écran est réactif, les menus un brin alambiqués compliquent l’expérience.

Ce grief mis à part, l’expérience est très positive : la i20 est bien dans son temps. Hyundai a eu la bonne idée de conserver des commandes classiques pour la ventilation, et le socle de recharge par induction est bien implanté. Rien à redire non plus s’agissant des aspects pratiques : l’habitabilité aux places arrières est dans la bonne moyenne, et le coffre est logeable (même s’il manque un peu de profondeur).

Des matériaux intérieurs qui manquent de raffinement

Si la présentation intérieure est valorisante et moderne, j’avoue avoir été un peu déçu par la qualité des matériaux utilisés par Hyundai. Et n’allez pas croire que je suis un ayatollah des plastiques moussés : si on peut excuser l’utilisation de plastiques rigides (l’auto reste après tout une citadine), l’aspect trop commun de certains matériaux utilisés dessert l’auto. C’est dommage : c’est justement ceux qui sont à portée de main.

Sur la route : Elle a tout d’une grande !

Certes, la formule est vue et revue. Mais elle va comme un gant à cette Hyundai i20. Premier motif de satisfaction : la combinaison moteur/boite. Le petit 1.0 L T-GDI fait preuve d’une belle souplesse, et la boite à double embrayage DCT-7 se distingue par sa douceur : les changements de vitesse sont peu perceptibles, notamment en ville. Un vrai bonheur de fluidité ! Seul petit bémol : un léger manque de réactivité au kick-down.

Avec ses 100 ch et ses 171 Nm, la i20 n’est évidemment pas une sportive. Pour autant, elle offre des reprises très correctes, et elle ne donne jamais l’impression d’être sous-motorisée, notamment sur autoroute. Vous pourrez aisément et sans problème utiliser votre i20 à d’autre fin comme par exemple y ajouter un attelage remorque disponible sur ce site. Pour une fois, le mode Eco est réellement intéressant, puisqu’il permet d’activer la fonction roue libre. La micro-hybridation 48 V est elle aussi probante : outre un « boost » électrique à l’accélération, elle lisse le fonctionnement du stop and start. Très doux, ce dernier relance (ou coupe) le moteur de façon quasi-imperceptible. Elle récupère de l’énergie au freinage, mais aussi à la décélération. La consommation est évidemment gagnante dans l’opération : Hyundai annonce 5,4 L / 100 km en cycle mixte. Dans la « vraie vie », il est facile de descendre sous les 7 L / 100 km.

Reposant sur une toute nouvelle plate-forme, la Hyundai i20 offre de bonnes qualités routières. La tenue de route est très sereine, et l’auto est bien campée sur ses appuis. Elle fait même preuve d’un dynamisme certain. En revanche, le tarage des suspensions est trop ferme pour une citadine non sportive : l’auto répercute assez sèchement les irrégularités, surtout à basse vitesse. C’est dommage, car pour le reste, on aurait presque l’impression de conduire une voiture du segment supérieur, avec une insonorisation de bon aloi, et des aides à la conduite dans le haut du panier : régulateur adaptatif, assistance active au maintien de voie, surveillance des angles morts sont ainsi de série sur la finition haut de gamme Exécutive.

Gamme et tarifs de la Hyundai i20

Cinq finitions, deux motorisations (uniquement essence), boite mécanique ou automatique sur la motorisation 1.0 T-GDI 100 : la gamme i20 est simple. Elle débute à 15.950 Euros (finition Initia 1.2 84 ch), et culmine à 25.300 Euros (finition Exécutive 1.0 T-GDI 100 DCT-7). Comme toutes les Hyundai, la i20 dispose d’une garantie 5 ans kilométrage illimité : un argument massue pour la revente.

Conclusion : Une voiture à considérer

Le temps des citadines Coréennes fades et qu’on considère surtout pour leur prix est bel et bien révolu. Cette nouvelle génération de Hyundai i20 en fait la démonstration : elle a une vraie personnalité, son équipement est parfaitement à la page, et sa conduite est très probante (mention spéciale à l’hybridation légère, qui fait vraiment sens, notamment en ville). Certains points restent à parfaire (la sécheresse de l’amortissement, les matériaux intérieurs essentiellement), mais globalement, l’auto offre une alternative tout à fait crédible aux ténors de la catégorie : Renault Clio, Peugeot 208 notamment. Quant à moi, j’attend avec d’autant plus d’impatience l’arrivée de l’alléchante i20 N de 204 ch !



Hyundai i20

7.5

7.5/10

On aime

  • La ligne valorisante et originale
  • L'habitacle moderne, et à la dotation très à la page
  • La combinaison moteur/boite, douce et efficace
  • Les qualités routières

On aime moins

  • L'amortissement trop ferme
  • Les matériaux intérieurs qui manquent de raffinement
  • La multitude de menus dans le système d'infodivertissement