80’s Overdrive

Qui avait déjà enterré la Nintendo 3DS ? Certes, elle n’est plus toute jeune et le chant du signe commence à se faire entendre. Cependant, il arrive que l’on soit encore surpris par son catalogue de jeux. J’ai pour preuve cet ovni vidéo ludique plus ou moins sorti de nulle part : 80’s Overdrive. Annoncé il y a déjà 2 ans, le jeu était passé sous les radars et a refait surface en toute fin d’année sur le Nintendo e-shop, pour la modique somme de 9€99. Hommage flagrant aux grands nom du jeux vidéo des courses auto, 80′ Overdrive est il leur digne successeur ?

Join me for a ride

80’Overdrive est coloré, flashy même! Surfant sur la vague des années 80 et des néons fluo, vous en prendrez pleins les mirettes dès les premiers écrans du jeu. Pour les fans de GTA, les couleurs de Vice City vous reviendrons sans doute en tête. Plusieurs modes de jeu vous seront alors proposés. Un mode Carrière, Time Attack, et un éditeur de circuit. Quand on dit éditeur de circuit, c’est plus une génération aléatoire d’un tracé une fois quelques paramètres spécifiques rentrés par vos soins. Vous ne choisirez pas précisément de dessiner le tracé de vos rêves.

Le mode Time attack est à mon sens le plus sympa, car le moins prise de tête. Vous choisissez un véhicule et vous sillonnez les routes de checkpoint en checkpoint. Pour parvenir à franchir le plus de checkpoint possible, il vous faudra frôler tout les véhicules que vous verrez afin de grappiller de précieuses secondes!!  Le mode carrière est quant à lui un peu plus complexe. Il sera nécessaire de gérer l’usure de votre véhicule, d’augmenter ses performances et d’acheter de la nitro ou un radar de police. Qui dit gestion, dit argent.

Il vous faudra donc en gagner un maximum afin de parvenir à enchaîner les courses et devenir le meilleur. Classique. Vous aurez la possibilité de gagner d’avantage si vous acceptez de remplir des missions durant certaines courses.

Maximum Overdrive

Non, désolé, 2 Unlimited n’a pas signé la BO du jeu. Parlons en d’ailleurs, si vous avez appréciez la bande originale du film Drive, vous devriez sans aucun doute augmenter le volume dans 80’s Overdrive. Bon ce n’est pas non plus du niveau de Kavinsky mais certaines des 13 pistes disponibles sont plutôt bien composées.

80’s Overdrive est visuellement très appréciable et l’hommage aux jeux de course auto présent sur toutes les anciennes consoles de jeux jusqu’au milieu des années 90 est très appuyé. Beaucoup reconnaîtrons un clin d’œil au hit d’antan. Outrun, flagrant, ChaseHQ pour les courses poursuites, mais aussi Lotus Turbo Challenge sur Megadrive et ses courses à rallonge, la serie Crazy Cars sur Amiga rebaptisé Lamborghini American Challenge sur Super Nintendo et bien d’autres.

Vous aurez la possibilité de choisir parmi 6 véhicules, tous ayant pour trait les GT des années 80. On trouvera donc une parodie de Porche 959, Delorean, Ferrari 250 GTO, Lamborghini Countach et 2 autres que je vous demanderai de deviner et nous le dire en commentaire !

Si graphiquement le jeu tient la route (Jean Michel Blaguefacile), l’animation quant à elle souffre de quelques ralentissements notables suivant les décors affichés. Une fois la 3D activée, la sensation perçue n’est pas des plus agréables. Sans doute dû à la route bicolore qui, a l’époque, donnait très justement la sensation de vitesse. La maniabilité est plutôt bonne mais simpliste. On ne retrouve pas le coté combatif d’un Outrun dans les virages. Les voitures se déportent très facilement et gare aux accrochages! La moindre pichenette vous fera tombé de 330 km/h à 0! Les courses seront donc, parfois, un peu biaisée par cette difficulté mal calibrée et à l’instar d’un Mario Kart, vous pourrez facilement vous faire doubler dans les derniers mètres de la course sans rien y comprendre…

Remember this: only the strong survive

Alors bien ce 80’s Overdrive? Et bien oui et non, on saluera le travail et la passion qui a animé la team pour sortir un jeu de course retro. Une catégorie de jeu qui généralement ne fait qu’évoluer pour davantage de réalisme. Toutefois, il manque un petit quelques choses. Un mode carrière, long, à la difficulté aléatoire qui ne donne pas forcement envie d’en voir plus. Le mode Time Attack suffirait à lui seul si le fait de grappiller des secondes n’amenait pas trop souvent à un crash quasi éliminatoire. On appréciera toutefois le prix proposé sur le Nintendo e-shop, qui peut donné à 80’s Overdrive, la possibilité à bon nombre d’entre nous de céder a la vague retro dont le jeu est rempli à ras bord. Peut être un second souffle sur Nintendo Switch ?


 

Commentaires Facebook
Share This