FRANCFORT 2017 : Nous sommes tous au courant !

Aller jusqu’à Francfort et ne pas se rendre compte que l’électricité c’est « l’avenir de l’automobile » serait faire preuve de beaucoup de désinvolture…

Bon on ne va pas refaire l’histoire dans le sens où on l’a déjà raconté des dizaines de fois et ce n’est pas fini : A savoir si « la voiture électrique est un bien ou un mal pour la planète ? » Il y a des gens qui savent y répondre (ou qui tentent d’y répondre…) avec beaucoup plus de maestria que votre humble serviteur.

Vous ne trouverez ici que le vague résumé d’un flingué de bagnoles qui a parcouru 2 000 kilomètres en trois jours juste pour « faire » un Salon, un endroit que nombre d’entre-vous détestent mais qui personnellement m’a toujours fasciné.

« Grosse percée Chinoise » ont titré de nombreux sites spécialisés…

Et effectivement Chery n’y est pas allé de main morte avec la présentation d’un SUV à la finition impeccable : l’Exeed. « Bien entendu » c’est électrique…


Mais j’en ai déjà vu des stands Landwind, Brillance, BYD, Great Wall ou encore Qoros dans tous les rendez-vous européens sans que cela ne débouche sur quoi que ce soit de concret, alors vous me permettrez cette fois encore de rester toujours stoïque face à la menace.

Le design est encore un peu lourd, avec des références à divers constructeurs (logo Infiniti, face avant d’Evoque, arrière d’Audi Q7)


Les Japonais sont un peu à la peine ces temps-ci, Toyota nous présente son Land-Cruiser nouveau cru, et Subaru son Impreza en « Première Européenne ». Mazda et Nissan ne présentent rien puisque absents…

Sera t-elle diffusée en France la nouvelle Subaru ?


…Rien n’est moins certain !


Honda se rappelle qu’il doit beaucoup aux petites voitures, son Urban EV Concept devrait être proposé à la vente d’ici deux ans dans une mouture plus grand public.


Les Coréens n’ont pas ratés le rendez-vous Allemand, dont la fréquentation est en baisse de 13% cette année !

KIA nous montre son concept Proceed 2, agréablement dessiné par un jeune Français : Grégory Guillaume.



Hyundai est l’un des rares « généraliste » à croire encore aux autos sportives, la nouvelle i30N promet beaucoup.



Une partie de la surface d’exposition était occupée par les bêtes de rallye du WRC, ça fait plaisir !


Tiens la Perfide Albion nous présente un truc sympa chez Jaguar : Le XE Project 8.

Une bonne vieille recette des familles : Une berline ni trop grosse ni trop petite et… Un V8 5 litres à compresseur pour 600cv Din, boite auto 8 et quatre roues motrices ! « Ça envoie le bois » à 320 km/h…Je suis volontaire pour le premier essai qui passe !


Mais pour le nouveau SUV de la marque, à savoir le E-Pace je saurais m’en passer. La carrosserie semble nouvelle mais le soubassement est celui des Evoque et Discovery de Land-Rover. Les SUV, franchement, j’en ai ma claque !


Tiens le « Vision E » de chez Skoda : Convivial (enfin surtout la première syllabe), électrique et tout et tout… Bofff !


Côté tricolores seul Renault sort du lot, Peugeot est absent et DS également (pour ce dernier compte-tenu du stand pitoyable de 2015 il n’était de toute façon pas nécessaire de revenir pour nous resservir le même plat).

Tout le monde se paluche devant la Symbioz…


Cocoricoooo !!! Une voiture dans l’air du temps, électrique et qui roule toute seule… Le nouveau « plaisir de conduire » sans doute ? Mettez moi ça à la poubelle, le reste est plus intéressant.


Le voila « le reste ». Que des avantages : Disponible à la vente à un prix abordable, avec un volant et des sièges face à la route : Incroyable… On me glisse une info dans l’oreillette : « Et en plus ça marche à l’essence ! » Je commençais à désespérer.


Et le losange n’est pas seul dans l’aventure puisque Brabus le suit de près.

Mais avec un truc de 900cv il ne devrait pas rester longtemps derrière !


Le préparateur suit aussi son époque et a lancé une division « Classic » en son sein. Mais le concernant on devrait parler non de « restauration » mais plutôt de « reconstruction » tant le travail réalisé est parfait.


Un salon ce n’est pas que des voitures neuves, et j’ai toujours le plaisir d’y découvrir quelques « vieilles gloires ».

Comme Rainer Buchmann qui fête avec nous les 40 ans de B+B, spécialiste du tuning avant l’heure.


Des tonnes de souvenirs me remontent à l’esprit, surtout des articles de la presse d’époque : L’Auto-Journal, Nitro, Auto-Hebdo… Fin de l’aventure en 1986.


Le pavillon Mercedes est toujours aussi démentiel, et toujours aussi bondé. Tenter d’y faire des photos « potables » est une véritable aventure.

Le Kolossal en version Germanique made in Frankfurt.



La disposition de certains véhicules me rappelle celle du musée de la marque à Stuttgart.


No comment… Et sur une Classe S en plus !


Une bonne nouvelle du côté d’Alpina, avec l’annonce de son retour en France.

Quelques concessions BMW auront le privilège de reprendre le flambeau du fameux « Garage du Bac » que les fans des années 80 n’ont pas du oublier.


Bon, chez Porsche aussi on se la joue « branché », il faut dire que plus personne n’a vraiment le choix désormais.

Il reste un peu de thermique à l’intérieur quand même…


Même (et surtout !) sur circuit je n’ai jamais été emballé par cet engin. Nouvel Opus très semblable extérieurement aux précédents. Tout ce que j’en ai retenu ce sont les quatre roues directrices et l’écran 12″.


Ici c’est mieux !


Je n’ai pas trouvé l’emplacement pour la prise de recharge, quel dommage…


Gros coup de blues chez Audi, habitué depuis des années à construire un stand éphémère sur le parvis et relégué en 2017 dans le même pavillon que le groupe VAG, et en plus avec la même déco qu’au Mondial de Paris de l’an dernier.

Un peu de couleur dans un monde automobile de plus en plus aseptisé.


Je me demande ce que les designers actuels ont dans la tête, retournez voir les photos du Symbioz, c’est presque du « copié-collé » !


Et c’est tout aussi insipide…


Mais où sont passé les Pininfarina, Giugiaro, Karmann et consorts bon sang ? Victimes de la crise comme Heuliez en France oui je sais ! Parce que là franchement…

Tiens j’allais oublier que Ferrari était avec Maserati et Lamborghini le seul représentant Italien. Fiat et Alfa-Roméo ayant décidé de ne pas venir.


Comme « trop de photos tuent les photos » je m’arrêterais la, et que les Bêhêmistes se rassurent je n’ai pas oublié de faire un tour sur le stand de la firme à l’hélice mais entre les nouveaux SUV et les grille-pain à roulettes mon passage y fut de courte durée, et ce même si quelques belles bêtes y étaient exposées.

Le bilan global ? Moins de monde c’est très perceptible.

Dieselgate ? Perte d’intérêt des passionnés pour ce genre de rendez-vous planétaire ? Absence de motivation pour tout ces engins connectés qui roulent sans l’aide de personne ?

Je ne saurais répondre clairement, mais par contre les organisateurs devraient sans doute revoir les tarifs du mètre-carré d’exposition à la baisse car il y a belle lurette qu’on ne vend plus de voitures lors de telles expositions et ce n’est un secret pour personne. Peut-être cela fera t-il revenir quelques « disparus » ?

Ça ne coûte pas grand’chose d’essayer…

Genève 2018 se profile déjà, la date de mon passage est déjà bloquée.

Tout le monde sera t-il présent ?

That is the question…

Jensen.


 

 

 

 

 

 

 

 


 

Commentaires Facebook
Share This