Jeux Video

Test Assetto Corsa Competizione, entre plaisir coupable et déception.


On l’attendait tel le messie, Assetto Corsa Competizione débarque enfin sur consoles pour le pire du pire ? verdict !

Assetto Corsa Competizione

Le premier opus d’Assetto Corsa est sorti sur console, il y maintenant 4 ans environ. A l’époque, j’étais déjà déçu par le portage console qui manquait d’optimisation et de plaisir de jeu. J’étais donc dans l’attente d’un vrai renouveau, avec la pleine maitrise des consoles PS4 Pro, Xbox One X et bien…. Non. Enfin pas exactement.

GT World Challenge

Assetto Corsa Competizione, à l’inverse du premier épisode, se concentre essentiellement sur le championnat GT3. Un championnat haut en couleur ou la plupart des constructeurs se bagarrent dans la joie et la bonne humeur. Une discipline très intéressante qui est à la fois riche en sensation, avec une prise en main des véhicules accessibles pour la plupart des pilotes.

C’est donc parmi un choix de 24 véhicules de 14 constructeurs différents que vous allez parcourir les 11 circuits de base (dont le Paul Ricard, Spa, Zolder, Monza etc…) et 4 circuits supplémentaires disponibles cet été avec l’Intercontinental GT Pack. Vous retrouverez alors Bathurst, Suzuka ou bien encore Laguna Seca. A noter aussi, un pack DLC GT4 pour l’automne sur console.

Différents modes de jeux

Comme dans toutes les bonnes crèmeries, les modes de jeux d’Assetto Corsa Competizione sont très classiques hormis deux nouveautés. A vous donc le mode practice, hotlap, championnat, course rapide que vous connaissez tous. Bonjour le mode hotstint et spécial online events ! Hotsint permet de parfaire votre régularité pendant un temps donné. A vous d’enchainer les tours les plus propres tout en surveillant au maximum l’usure de vos pneus.
Le spécial online events quant à lui, vous permettra de vous comparer aux meilleurs pilotes au monde et réaliser le meilleur temps avec la même voiture et les mêmes conditions climatiques pour tous.


Et sur la piste ça donne quoi… ?

C’est ici que le bât blesse. Il y a 4 ans je tenais les mêmes propos que ce jour. A savoir que Kunos Simulazioni n’optimisait pas leur jeu pour les consoles de salon, capables de bien des prouesses techniques, si l’on veut bien s’en donner la peine. Avec l’utilisation du moteur Unreal Engine 4, maintes et maintes fois utilisé sur console, on pouvait s’attendre à une petite prouesse technique digne des élites du genre tel que GT Sport et Forza 7. Et bien tu as tout faux coco ! Même joueur, joue encore. Les graphismes sont tout à fait honorables. Certes les voitures sont parfaitement modélisées. Les intérieurs regorgent de détails et la piste se salit au fur et à mesure que la course se termine. Les conditions climatiques sont parfaitement retranscrites et débuter sa course en plein soleil pour la finir de nuit sous une pluie battante est un plaisir certains. ET POURTANT !! Et pourtant le jeu tourne au mieux en 1080p sur Xbox one X et ce en 30 images par seconde sans être parfaitement fluide !

Assetto Corsa Competizione

Assetto Corsa Competizione sort aujourd'hui !Voici nos premiers tours de roues pas vraiment concluants surtout à la manette…On s'entraine, on s'habitue et on vous en reparle ! 😊

Publiée par Blog-Moteur.com sur Mardi 23 juin 2020

Cela fait déjà une semaine que tout le monde peste sur le jeu car c’est indigne des consoles PS4 Pro et Xbox One X. Des tests de framerate montre même qu’une PS4 Slim tourne mieux qu’une PS4 Pro ! Si ce n’est pas un défaut d’optimisation !
Alors oui, le jeu regorge de données de calculs et de détails en tous genres comme la perte de pression du pneu passé sur un vibreur incident automatiquement sur votre conduite. Mais tout de même !
Sur PC le jeu n’est pas non plus extrêmement optimisé et cela fait un an que bon nombres d’utilisateurs frustrés râlent et prient qu’au fil des mises à jour ils soient possibles d’afficher à la fois les textures et 60FPS sur les petites et moyennes configs. Mais tout ne passe pas par la technique et le ressenti joue pour beaucoup. C’est ce que nous allons voir…

Un volant sinon rien

Là aussi, l’univers console est différent de l’univers PC. Le nombre de possesseurs de volants plus onéreux que la console elle-même ne sont pas légion et un effort doit être proposé afin que la manette de jeux réponde au mieux à l’expérience souhaitée. Et bien chez Kunos Simulazioni on se dit que « par forcement » (pour rester poli). Déjà le cas sur le 1er opus, la manette est que très peu paramétrable et comme la première fois, il vous est impossible de modifier l’accélération et le freinage du jeux. Jouer en manuel nécessite donc un apprentissage fastidieux, sans compter sur les réglages manettes de la direction complètement aux fraises !

Ajouter à cela une vue intérieure qui vous déstabilise totalement lorsque les mains partent dans tous les sens et vous avez le parfait petit cocktails qui vous énervera au plus haut point. Au volant c’est une autre paire de manche. Une fois configuré, et croyez moi ce n’est pas chose facile, les sensations sont tout autres. On ressent alors la voiture comme jamais ! Chaque aspérité est parfaitement retranscrite. Reste à posséder un volant…

Plaisir coupable

Et pourtant vous y reviendrez ! Pourquoi ? Je ne sais pas, mais vous y reviendrez. Sans doute parce que le son des véhicules est de loin la plus folle expérience de son moteur jamais produite. Sans doute, parce qu’en tant que fan incontestable de jeux automobile, vous penserez passer à coté de quelque chose. Que le mode endurance est très réaliste, que le comportement de l’auto est au petits oignons, que la difficulté et l’IA sont bien gérés. J’aimerais croire à une mise à jour « mea culpa » de Kunos. Ils ne l’ont jamais fait sur le premier opus. Vous voilà prévenu.

Assetto Corsa Competizione – replay

On continue de s'entrainer sur Assetto Corsa même si il est clair qu'il est loin d'être parfait…Après une configuration manette pas trop mal, cette course était plutôt sympa. Le changement de temps dynamique est une réussite !

Publiée par Blog-Moteur.com sur Mercredi 24 juin 2020

Conclusion

Assetto Corsa Competizione est comme le gamin surdoué au fond de la classe que l’on pourrait prendre pour un cancre. Doté de biens des qualités, je ne comprends pas comment ne pas optimiser et parfaire un jeu qui peut devenir LA simulation absolue sur console. Je prie qu’une mise à jour vienne corriger tout ça. Croyez-moi, je reviendrai avec grand plaisir m’excuser de cette critique acerbe. En attendant, si vous avez un volant, que vous êtes patient et tolérant, Assetto Corsa Competizione devrait vous plaire. Si vous n’avez qu’une manette et que vous êtes tatillon sur les aspects graphiques et sur le gameplay, passez pour le moment votre chemin.