Les pick-up chez Nissan, on connaît : depuis plus de 80 ans la marque Japonaise en propose à son catalogue ! C’est en 1986 que le premier Navara voit le jour. 4 générations après, il s’est vendu à plus de 4 millions d’exemplaires. Nissan a récemment lancé une nouvelle finition pour son pick-up fétiche : le Navara N-Guard. Nous sommes partis le découvrir en région Lyonnaise, pour un essai placé sous le signe de la… boue, histoire de faire honneur à sa vocation !

Navara N-Guard, haut de gamme sportif et baroudeur

Élu pick-up international l’année de son lancement, le Navara reçoit depuis le mois de septembre cette nouvelle finition N-Guard, qui se positionne comme sa version haut de gamme, destinée au sport et à l’aventure. Construit pour l’Europe, à Barcelone, le Navara N-Guard bénéficie de finitions inédites, et notamment de nombreux éléments peints en noir : la calandre, les contours des feux antibrouillard, les coques des rétroviseurs, les marchepieds latéraux, les barres de toit, les poignées de porte et le pare-chocs arrière. Il dispose également et de série de jantes alliage noires spécifiques de 18 pouces. L’intérieur des phares a été assombri, et un toit ouvrant électrique vient également compléter les équipements de série.

À l’intérieur, cette déclinaison N-Guard bénéficie d’une finition spécifique, avec notamment une sellerie mixte, dans un coloris gris foncé, rehaussée de surpiqûres jaunes. On retrouve ces surpiqûres sur les contre-portes, l’accoudoir central et les tapis de sol, eux aussi livrés de série. Coté finition, on reste sur des plastiques certes rigides, mais robustes. L’écran tactile est de bonne facture, et les caméras disposées tout autour du véhicule vous aideront grandement à manipuler l’engin. On se rapprocherait presque de la finition d’un SUV !

Un pack Black exclusif est proposé sur le Navara N-Guard. Il s’agit d’un nouveau pack d’accessoires qui propose des accessoires assortis aux finitions noires de la version N-Guard. Le pack Black comprend un roll-cover noir avec arceau de benne noir, un bac de benne plastique –y compris la protection de porte de benne-, et un frein d’ouverture de benne.

Sur la route

Par chez nous, à l’heure des nouvelles normes Européennes, entre la pollution, le prix des carburants et l’ambiance morose de cette fin d’année, Nissan nous propose une seule et unique motorisation. À l’inverse de chez nos voisins d’Amérique du Nord, qui ont le privilège de rouler en V6 essence, nous, pauvre France, bénéficions d’un seul 4 cylindres diesel 2,3 DCI développant 160 chevaux pour la version simple turbo, et 190 chevaux pour la version twin turbo, les deux possédant respectivement 403 et 450 NM de couple. Malgré tout, ce 4 cylindres diesel est rudement efficace pour ce type d’engin, même s’il donne un peu trop de voix à mon goût. Pour ma part, je n’ai testé que la version 190 chevaux, qui sait parfaitement s’adapter au style du terrain : souple sur route, il devient nerveux (et surtout coupleux) en situation extrême. Evidemment, on prend tout de même plus de plaisir sur des terrains accidentés que sur de grandes portions d’autoroute. Toutefois, le Navara saura vous apporter le confort suffisant, grâce notamment à ses suspensions arrière multibras (une exclusivité du modèle 4 portes). L’essieu arrière reste cependant rigide pour supporter 1 tonne de charge utile, et 3,5 tonnes de capacité de traction.

Une fois en hors-piste, à vous d’enclencher le mode 4 roues motrices et de vous éclater à passer « presque » partout. Sa hauteur de caisse lui permet de déjouer de nombreux pièges, et bon nombre d’aides à la conduite viendront vous sortir de situations plus ou moins compliquées. J’ai été impressionné par la capacité de l’engin à franchir certains obstacles, et de dévaler des pentes boueuses « sans les mains » grâce au freinage automatique en descente. Même sur notre terrain d’essai « hashtag pataugeoire », mon Navara N-Guard n’a fait qu’une bouché de bien des endroits, même en étant pourvu d’une monte de pneus classiques. Je n’ose même pas imaginer avec des pneus spécifiques au tout-terrain ! Disponible à partir de 43.201 €, le Navara N-Guard confirme son statut de meilleur pick-up du marché, surtout qu’il bénéficie d’une garantie de 5 ans / 160 000 km. Sachez aussi qu’à partir de l’année prochaine ce type de véhicule (utilitaire) devrait être rattrapé par un malus à ajouter au prix de vente du véhicule. Toutefois, au vu des consommations du Nissan Navara, celui-ci ne devrait pas vraiment être impacté. Reste à voir pour le Nissan AT 32, le quoi ? L’AT32 et AT32+, mais ça c’est pour un autre article !