Un éclair au sommet

Dans le domaine des courses automobiles les plus mythiques, le Pikes Peak figure en bonne place. La course de côte la plus célèbre au monde se dispute en effet depuis 1916, et de très nombreux pilotes et constructeurs s’y sont affrontés. Pour ne citer que cet exemple, Ari Vatanen a remporté l’édition 1988 au volant de la Peugeot 405 T16 (donnant lieu par la même occasion au magique film « Climb Dance »), et Sébastien Loeb a pulvérisé le record de l’ascension la plus rapide sur sa 208 T16 en 2013.

Volkswagen, qui nous intéresse aujourd’hui, avec aligné une Golf II bi-moteur dans les années 80, laquelle échouera très près de la victoire en 1987. Le constructeur Allemand retente aujourd’hui l’exploit, mais avec une formule radicalement différente. La firme de Wolfsburg alignera en effet une auto 100% électrique au départ de la course : l’I.D. R.

Avec elle, l’objectif poursuivi par VW est clair : établir un nouveau record à Pikes Peak dans la catégorie des voitures électriques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses concepteurs ont mis toutes les chances de leur côté : ses deux moteurs électriques développent au total 680 ch et 650 Nm de couple. Avec son poids inférieur à 1.100 kg, l’I.D. R est plus rapide qu’une Formule 1 ou qu’une Formule E au départ arrêté, puisqu’il ne lui faut que 2,25 secondes pour passer de 0 à 100 km/h !

Elle gravira les 19,99 km et 1.1440 mètres de dénivelé de la course le 24 juin prochain, avec Romain Duras à son volant.