Toyota GR Supra Racing Concept : De la course à la série ?

Nissan GT-R, Mazda RX-7, Toyota Supra … Si vous étiez « gamer » dans les années 90, nul doute que ça doit vous parler … génération Gran Turismo bien sûr, génération Fast&Furious aussi. Voilà des autos mythiques, sportives japonaises, qui ont fait rêver un sacré nombre de jeunes fans d’automobile ! Nissan n’a pas arrêté sa GT-R qui continue d’attaquer férocement nos plus performantes allemandes et italiennes … Mazda a décliné sa RX-7 en une RX-8 plus accessible réutilisant l’inédit principe du moteur rotatif … en faisant espérer un retour dans les années à venir à grand coup de superbes concepts … Et Toyota ? Eh bien, si on pouvait espérer une version définitive ou très approchante à Genève 2018, il va encore falloir être un peu patient

Suivant la superbe 2000 GT depuis 1967, et apparue en 1978 sur une version plus développée de la Celica, l’appellation Supra s’est ensuite associée à une auto spécifique, qui a connu trois générations, A60 en 1981, A70 en 1986 et A80 en 1993. Brillante sur route avec son fameux moteur 2JZ, six-cylindres atmosphérique ou biturbo, et une architecture propulsion à moteur avant, la Supra A80 (ou MK4) a aussi connu de belles aventures en compétition, en GT au Japon, mais aussi aux courses IMSA aux Etats-Unis ou encore aux 24h du Mans dans les années 90.

Depuis, Toyota avait enthousiasmé les fans au Salon de Détroit de 2014 avec le concept FT-1, annonçant un retour probable de la sportive.

L’air de famille est notable, n’est ce pas ?! La marque nippone a aussi conçu en 2014, numériquement, une évolution compétition de l’auto dans le jeu-vidéo Gran Turismo 6 : La FT-1 Vision Gran Turismo.

Depuis 2014, rien de nouveau … sauf la confirmation de sa commercialisation prochaine, en tant que jumelle technique de l’imminente nouvelle BMW Z4 !

Pour Genève 2018, Toyota présente le GR Supra Racing Concept, concept physique d’une déclinaison compétition de cette Supra nouvelle génération tant attendue … modélisée prochainement dans Gran Turismo Sport.

Comme un département Peugeot Sport pour la marque au Lion, TOYOTA GAZOO Racing, apparu en 2007, chapeaute désormais et le programme sportif en compétition auto de la marque -WRC et WEC- et des déclinaisons d’autos hautes performances de la gamme de série (on pense à la récente 1e auto GRMN en Europe, la Yaris !). On sait que les technologies de pointe mises en place en compétition, terrain de recherche absolue de performance à l’instant t, finissent par arriver en petite puis grande série !

Le look général de l’auto change guère mais en effet commence à largement se rapprocher de la série : Les optiques notamment semblent désormais très réalistes pour être retrouvés sur l’auto de série … On retrouve donc un avant un rien exubérant, un long capot abritant un moteur ultra performant, une carrosserie sculptée avec des hanches généreuses et un arrière très court doté d’un petit becquet « queue de canard ». Il y a quelques années, Toyota France nous indiquait « finies les Toyota ternes et insipides : place au fun ! » ; autant dire que depuis l’excellent petit coupé sportif GT-86, la petite Aygo adoptant une calandre en « X » caractéristique .. et le paraît-il très convaincant petit SUV C-HR, c’est réussi !! La nouvelle Auris suit le même chemin, nous vous en reparlons bientôt.

Avec les numéros de course sur les portes « 90 », il ne fait aucun doute que la future Supra a pour nom de code A90 ! 😉 Les boucliers avant et arrière, jupes latérales, coques de rétroviseur et aileron utilisent logiquement des matériaux composites, apportant légèreté et rigidité. Suspensions rabaissées, jantes BBS, pneus course Michelin, freinage Brembo Racing, tableau de bord course, volant à palettes, baquet et harnais de sécurité OMP ; portes embarquant des panneaux en fibre de carbone, et arceau intégral ne font que logiquement confirmer les prétentions compétitives de l’auto !

Le constructeur ne dévoile pas de caractéristiques techniques, tout juste les dimensions : 4.57 m de long, 2.05 m de large, 1.23 m de haut ; voilà de bonnes indications pour l’auto de série. L’habitacle devant être très proche de celui du Z4, les moteurs à retrouver sous son capot sont plus incertains … Partagera-t-elle les 4 et 6 cylindres en ligne BMW ou adoptera-t-elle une évolution du V6 hybride de la cousine Lexus LC ? Tablons sur 300-400 ch et un poids limité … A suivre !

 

 

Commentaires Facebook