News

Mercedes dévoile la quatrième génération de sa Classe A : Dynamisme (trop ?) exacerbé


Extreme Makeover

Vous connaissez peut-être l’émission américaine « Extreme Makeover » (assez navrante au demeurant), dans laquelle des personnes changent radicalement d’apparence physique, afin de s’offrir un « nouveau départ » dans leur vie (émouvant n’est-ce pas…). Mercedes a fait exactement la même chose pour sa génération actuelle de Classe A. En effet, et après deux générations dans la peau d’un petit monospace, la plus petite des autos à l’étoile est devenue une affriolante berline compacte, avec un look parmi les plus dynamiques de son segment. Aujourd’hui, le constructeur allemand dévoile le quatrième opus de sa Classe A, qui se veut plus jeune que jamais.

La nouvelle Mercedes Classe A.

Mercedes ne tarit pas d’éloges sur le style de cette nouvelle Classe A, qui s’inspire dans une large mesure du nouveau style maison, inauguré sur la nouvelle CLS. On remarque ainsi une face avant largement revue, avec un capot moteur plus plongeant, des phares à LED plats, des feux de jour en forme de torches, et une grille de calandre qui s’évase dorénavant vers le bas. Si l’objectif de renforcer le dynamisme de l’auto semble atteint, on attend de voir l’auto « en vrai » pour pouvoir se forger notre opinion sur cette nouvelle face avant, qui a fait couler beaucoup d’encre à la présentation de la CLS.

De profil, les changements sont beaucoup plus discrets. L’empattement est rallongé (l’auto mesure désormais 4.41 m de long), les passages de roues sont élargis, afin de renforcer le dynamisme de l’auto. L’arrière est également plus imposant, avec notamment des catadioptres déplacés dans le pare-chocs arrière, et des feux arrière composés de deux unités. La nouvelle Classe A est l’auto la plus aérodynamique de son segment, avec un Cx à partir de 0,25, en partie grâce au système « AIRPANEL » optionnel. Ce dernier est composé de volets motorisés placés derrière la calandre, qui modulent l’arrivée d’air en fonction des besoins de refroidissement. Mercedes proposera en option les phares MULTIBEAM LED, composés chacun de 18 LED pilotables individuellement, qui s’adaptent en temps réel aux conditions de circulation.

La véritable révolution se déroule toutefois à l’intérieur. La planche de bord est en effet dépourvue de casquette au-dessus du tableau de bord, ce qui lui permet d’afficher une grande pureté esthétique, puisque son volume principal (ici souligné par des guides lumineux) s’étire sans aucune rupture d’une porte à l’autre. Ce tour de force est rendu possible grâce à l’adoption d’un écran « Widescreen » totalement indépendant, qui est de série. Trois versions de cet écran seront proposées, en fonction du niveau de finition, et de la configuration choisie : une configuration avec deux écrans de 7 pouces (17,78 cm) ; une avec un écran de 7 pouces et un écran de 10,25 pouces (26 cm) ; et une dernière, avec deux écrans de 10,25 pouces. Déroutante de prime abord, parions que cette nouvelle architecture intérieure devrait faire des émules, tant elle dépoussière la façon qu’on a de concevoir un habitacle.

On note également les superbes buses de ventilation façon turbines. L’éclairage d’ambiance optionnel compte désormais 64 couleurs différentes, soit cinq fois plus que précédemment. Mercedes annonce une augmentation sensible de l’espace à bord, un accès plus facile aux places arrière, une meilleure visibilité, et un coffre plus vaste de 29 litres.

La Classe A est la première Mercedes à bénéficier du tout nouveau système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience), qui associe les services de connectivité à l’intelligence artificielle, afin de s’adapter à l’utilisateur. Le constructeur évoque notamment une commande vocale intelligente, capable de comprendre le langage naturel, ou un graphisme 3D haute définition.

Mercedes annonce pour l’instant trois motorisations : A200 (163 ch/250 Nm), A250 (224ch/350 Nm), et A 180 d (116 ch/260 Nm). La version de pointe offre déjà de jolies performances : 250 km/h en vitesse de pointe, et 6,2 secondes pour le 0 à 100 km/h. Une transmission intégrale permanente 4MATIC sera disponible en option, de même qu’une transmission à double embrayage 7G-DCT. Les commandes seront lancées au mois de mars.