Essai : Audi A3 restylée : Encore plus désirable!

Recherche

websearch
Essais
0

Essai : Audi A3 restylée : Encore plus désirable!

Notre essai de l’Audi A3 restylée.


Pionnière

A sa présentation au salon de Francfort 1996, l’Audi A3 inventa un tout nouveau segment : celui des berlines compactes « Premium ». Uniquement disponible en version 3 portes à son lancement, il faudra attendre mars 1999 pour que l’auto reçoive une version 5 portes.

famille-audi-a3

Les trois générations d’A3

20 ans plus plus tard, et après avoir écoulé plus de 4 millions d’exemplaires, la marque aux anneaux remet aujourd’hui sa compacte sur le devant de la scène, en proposant une version rafraîchie de sa troisième génération, lancée en 2012. Nous sommes partis à la découverte de cette dernière sur la superbe île de Madère. L’occasion pour nous de vous présenter les changements introduits par ce restylage, en commençant par le contenu technologique enrichi.

essai-audi-a3-restylee-25

Une technologie encore enrichie

L’A3 profite de ce restylage pour recevoir de nombreux raffinements technologiques issus de sa grande soeur A4.

Un accent particulier a été mis sur la sécurité, l’auto pouvant ainsi s’équiper de plusieurs systèmes d’aide à la conduite, qui font la part belle aux anglicismes : Audi active lane assist (système de maintien dans la voie de circulation), Audi Pre sense front (qui reconnaît et évite voitures et piétons), traffic jam assist (qui peut prendre en charge la conduite dans les bouchons -jusqu’à 65 km/h-)…  La conduite semi-autonome à portée de main en somme! Surtout, cette A3 restylée peut enfin recevoir le fameux système Audi Virtual Cockpit. Ce tableau de bord 100% digital de 12.3 pouces, introduit pour la première fois sur la TT, donne un sérieux coup de vieux aux instrumentations « classiques ».  Un must-have, facturé 550 Euros.

essai-audi-a3-restylee-16

Le large écran 12.3 pouces du système Audi Virtual Cockpit, qui peut notamment afficher la carte GPS

Un style subtilement retouché, mais toujours aussi efficace

Vous connaissez la formule : on ne change pas une équipe qui gagne. Audi applique ce principe à la lettre, et n’apporte donc que quelques subtiles retouches cosmétiques à sa berline compacte.

essai-audi-a3-restylee-9

Plus acérée qu’auparavant, avec sa calandre « Single Frame » resserrée, la face avant dispose de nouvelles optiques, qui forment un décroché en partie inférieure (comme sur la nouvelle A4). De série, l’A3 est équipée de phares Xénon Plus. Contre un supplément, ces derniers peuvent être remplacés par des LED, l’auto pouvant même recevoir la technologie Matrix LED. Quatre boucliers différents sont disponibles, en fonction de la finition ou du type de carrosserie choisi.

essai-audi-a3-restylee-10

La face avant reçoit de nouvelles optiques au dessin plus acéré

essai-audi-a3-restylee-11

La version Sportback est de loin la plus prisée en France, puisqu’elle représente pas moins de 67% des ventes!

A l’arrière, la partie inférieure du bouclier évolue elle aussi, de même que la signature lumineuse des feux, qui peuvent recevoir par ailleurs des clignotants à défilement. Des modifications subtiles en somme, mais suffisantes pour une auto qui ne s’était pas vraiment démodée, malgré ses quatre années de commercialisation.

essai-audi-a3-restylee-19

Les photos de la version Berline, véritable A4 en réduction, tout aussi réussie que la version Sportback à notre humble avis.

essai-audi-a3-restylee-13

essai-audi-a3-restylee-14

Inutile de tergiverser : l’intérieur de cette A3 restylée est toujours aussi flatteur. Assemblages, matériaux utilisés, feeling des commandes : absolument rien n’a été laissé au hasard. L’auto la mieux finie de sa catégorie, tout simplement!

essai-audi-a3-restylee-15

essai-audi-a3-restylee-18

Sur la route : La cohérence incarnée

Pour nos deux jours d’essai, nous avons privilégié les A3 équipées du récent 2.0 TFSI de 190 ch, associé à la boîte S tronic. C’est en effet avec cette combinaison moteur/boîte que l’on profite au mieux des qualités de l’auto. Très raffiné technologiquement (cycle Atkinson et combustion pauvre), ce 2.0 TFSI se montre par ailleurs silencieux et souple, puisqu’il reprend dès 1.500 tr/min sans broncher. Cerise sur la forêt noire, l’auto se montre véloce, bien aidée par son couple maximal de 320 Nm. Le 0 à 100 km/h est ainsi avalé en 6,8 secondes.

essai-audi-a3-restylee-24

Pour ne rien gâcher, la boîte à double embrayage S tronic se montre à la hauteur. Très douce en mode classique, elle devient beaucoup plus prompte en mode Sport (parfois trop, puisqu’on déplore quelques kickdown un peu brutaux), et met tout le mode d’accord en mode manuel, avec des passages de rapports quasi-instantanés. Seul ombre au tableau : la sonorité du 2.0 TFSI, assez quelconque.

essai-audi-a3-restylee-25

Le comportement routier est d’excellente facture, avec une direction précise et bien dosée, un train avant réactif à l’inscription, et un arrière absolument impassible. En revanche, quelques remontées intempestives de couple dans le volant sont à noter lorsque la chaussée est sèche, et que le pied droit se fait (un peu trop…) lourd. L’amortissement est à mettre au crédit de l’auto, puisqu’il digère correctement les irrégularités de la route, et ce même lorsqu’elle est équipée de grosses jantes de 19 pouces.

essai-audi-a3-restylee-23

Pour clore ce chapitre, notons qu’un inédit (et très séduisant sur le papier) 3 cylindres 1.0 TFSI de 116 ch ouvre désormais la gamme.

Les tarifs de l’Audi A3 restylée

La gamme A3 restylée débute à 24.400 Euros pour la version 3 portes animée par le 1.0 TFSI 116. Comptez 1.200 Euros de plus pour la version Sportback. Quant à la Berline, elle est proposée à partir de 26.150 Euros. Notre Sportback S Line 2.0 TFSI 190 S tronic d’essai était ainsi affichée à 37.250 Euros (tarif hors option). Des tarifs évidemment élevés, mais qui apparaissent dans la norme pour la catégorie.

Points positifs :

+ Style encore plus séduisant

+ Finition irréprochable

+ Contenu technologique encore enrichi

+ Qualités routières

+ Agrément et performances du 2.0 TFSI 190…

Points négatifs :

– … Mais sonorité quelconque de ce dernier

– Quelques remontées de couple dans le volant

– Boîte S tronic parfois brutale en mode Sport

essai-audi-a3-restylee-21

Conclusion : Un succès assuré

En s’équipant de nouvelles technologies directement issues de la catégorie supérieure (dont l’excellent Audi Virtual Cockpit), et en saupoudrant le tout d’un style encore plus acéré qu’auparavant, la nouvelle A3 reconduit la recette qui a fait le succès de la saga depuis 20 ans, et qui pourrait se résumer ainsi : évoluer, tout en restant dans la continuité. Si la prise de risque est limitée, le succès, lui, est assuré.


 

Mathias Dugenetay

Mordu de bagnoles depuis la plus tendre enfance. Rédacteur en chef de Blog-Moteur.com