News

Renault Sandero R.S 2.0 L : Notre présentation complète


On la veut!

En produisant des voitures simples, robustes et abordables, Dacia a fait mouche. Le succès commercial de la marque en France en témoigne, à l’heure où le consommer malin devient un véritable leitmotiv pour un nombre sans cesse croissant de foyers. Inconvénient de cette image abordable et simple, la marque du Groupe Renault a quelques difficultés à faire « rêver » le quidam. La solution est pourtant simple, et existe déjà : elle s’appelle Sandero RS.

Renault-Sandero-RS-7
La Renault Sandero RS

Issue de la collaboration entre les équipes Françaises de Renault Sport et la branche Sud-Américaine du constructeur au losange, cette Sandero R.S sera badgée Renault sur le marché Sud-Américain. Elle s’offre un très simple 2,0 L atmosphérique à 16 soupapes de 145 ch, associé à une boîte manuelle à 6 rapports. Si ses performances n’ont pas été communiquées, gageons toutefois qu’il devrait faire des étincelles dans la légère Sandero!

Renault-Sandero-RS-1

Renault promet une tenue de route à la hauteur de son badge Renault Sport, avec des réglages de suspensions raffermis, et un ESP présentant un mode « Sport ».

Le style extérieur de cette Sandero RS se veut en accord avec ses velléités sportives, avec la présence d’une lame F1 sur le bouclier avant, de bavolets latéraux, de grosses jantes peintes en noir, et pour la face arrière d’un aileron et d’un diffuseur arrière percé d’une double sortie d’échappement. Le résultat est selon nous réussi, sans sombrer dans le tuning de mauvais goût, à part peut-être les stickers latéraux.

Renault-Sandero-RS-5

Renault-Sandero-RS-4

Renault-Sandero-RS-3
Comme toute Renault Sport qui se respecte, la Sandero R.S reçoit une lame F1

Renault-Sandero-RS-6

L’intérieur est également revu, avec une sellerie spécifique, un pédalier en aluminium, des  placage façon alu pour les aérateurs, l’instrumentation ou la console centrale, et des surpiqures rouges disséminées un peu partout.

Renault-Sandero-RS-2

Sa commercialisation devrait intervenir en Argentine au début de l’année 2016.

Il ne semble malheureusement pas que sa commercialisation sur le marché Français soit à l’ordre du jour, ce qui est vraiment regrettable. Gageons que la clientèle existe pour une petite sportive simple et abordable, et que Dacia aurait tout à gagner à commercialiser une sportive dans sa gamme, ne serait-ce que pour son image!

Dans tous les cas la Sandero R.S n’est pas commercialisable sous cette forme, puisque son 2.0 L ne passerait pas les normes anti-pollution actuelles.