News

Dacia dévoile son Duster 3 : Mais que reste-t-il au Renault Captur ?


Dacia Duster 3 : Nouvel acte d’une success-story

Le Dacia Duster, c’est sans doute l’une des plus belles success-story du groupe Renault de ces 30 dernières années (qui a dit tout court ?). Lancé en 2010, renouvelé en 2017, le SUV Dacia a été produit à plus de 2,2 millions d’exemplaires, et il a même été en 2022 le SUV le plus vendu aux particuliers en Europe ! Dacia vient de présenter la troisième génération de sa poule aux œufs d’or. Inutile de tourner autour du pot : il va cartonner. Revue de détails sur le Dacia Duster 3 !

Un design plus robuste (et valorisant) que jamais pour le Dacia Duster 3

Une petite révolution. Esthétiquement parlant, le Duster évolue sensiblement par rapport à l’opus actuel. Long de 4,34 m, le nouveau Duster présente des éléments de carrosserie plus travaillés et musculeux que jamais : il est loin le temps où les éléments de carrosserie d’une Dacia devaient être les plus simples (et donc plats) possibles !

On retrouve tous les codes à la mode, de la face avant verticale aux passages de roues marqués, à la signature lumineuse distinctive (en forme de Y), en passant par une poupe beaucoup plus trapue qu’avant. Encore plus robuste qu’avant, le Dacia Duster 3 n’a décidément plus rien à envier aux autres SUV ! A noter que les éléments en plastique « brut » de la carrosserie sont réalisées dans un matériau inédit, baptisé Starkle, et comprenant 20 % de matière recyclée.

Un habitacle qui monte (lui aussi) en gamme

L’habitacle poursuit (lui aussi) sa montée en qualité perçue. Il est caractérisé par son écran central de 10,1 pouces légèrement tourné vers le conducteur, son écran d’instrumentation de 7 pouces (en fonction des versions pour ces deux éléments), son volant à double méplat. La présentation inspire la même impression de robustesse que l’extérieur, et le côté initialement « low-cost » de l’engin est désormais loin derrière.

Un agrément qu’on nous promet en hausse

Reposant sur la même plate-forme que les dernières Sandero et Logan (la CMF-B), le nouveau Dacia Duster se targue d’offrir plus d’espace à l’intérieur. En accessoires, Dacia a même prévu un « Pack Sleep » se matérialisant par un lit 2 places (1,90 m de long, jusqu’à 1,30 m de large), qui peut être déployé par une personne en moins de 2 minutes !

Le Dacia Duster 3 se targue par ailleurs d’offrir un meilleur confort de conduite (moins de vibrations et de bruits), et plus globalement un agrément de conduite en hausse. A vérifier volant en main, évidemment ! Des équipements inédits font leur apparition, à l’image du volant chauffant, du frein de parking électrique, ou des rétroviseurs escamotables électriquement. Sans oublier une foule d’aides à la conduite (mais pas de régulateur adaptatif, malheureusement).

Motorisations du Dacia Duster 3

Rare sur ce segment, la transmission 4×4 est reconduite sur le Duster 3 : 5 modes de conduite seront disponibles, en fonction des conditions. Côté motorisations, le nouveau Duster fait désormais l’impasse sur le diesel. A la place, il voit l’arrivée de la motorisation Hybrid 140 (qu’on retrouve un peu partout chez Renault, et qui est déjà présente sur le Jogger), composé d’un 1,6 L atmosphérique essence de 94 ch, d’un bloc électrique de 49 ch, d’une batterie de 1,2 kWh, le tout associé à une boite de vitesse automatique. Une motorisation TCe 130 avec hybride légère 48V et une version GPL ECO-G 100 complètera le tout.

Des tarifs pour l’instant inconnus

Le communiqué de presse reste encore muet sur la question des tarifs, mais la gamme devrait a priori débuter sous les 20.000 Euros. On parie toutefois que le cap des 30.000 Euros sera sans doute atteint pour les versions les plus hautes. Le package n’en restera pas moins attractif, vu à quel point l’ensemble parait flatteur. La question est donc posée : mais que reste-t-il au Renault Captur ?