Essais

Essai Fiat Abarth 595 50eme Anniversaire 1.4L 180ch


Un peu d’Histoire

Peut-être ne le savez-vous pas, mais non, Carlo Abarth n’est pas l’italien type. À vrai dire, Karl Abarth nait en 1908 en Autriche, et alors simple mécanicien dans l’écurie moto Thun en 1928, il va remplacer à la volée le pilote blessé et signe le meilleur temps devant les autres pilotes professionnels. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il déménage en Italie, et acquiert la nationalité italienne en échange de ses succès sportifs. Ce n’est qu’en 1949 qu’il fonde Abarth & Co, et sous le signe du scorpion (son signe astrologique), l’équipe de course Abarth enchaine les victoires, mais face aux frais trop élevés, Karl Abarth conçoit son premier kit de modification pour la boite de vitesses et les pots d’échappement de la Fiat Topolino. C’est ainsi que nait la philosophie Abarth, à savoir rendre extraordinaire une voiture ordinaire.

Abarth 595 bis

Abarth 595 bis2

Abarth 595 bis7

Pour cet essai, l’équipe Abarth a mis à notre disposition une flotte de véhicules, dont la très exclusive Abarth 595 50ème Anniversaire, limitée à seulement quelques exemplaires en France. C’est évidemment vers cette dernière que notre choix s’est porté. Affichant une peinture Blanc Mat triple couche et divers badges rappelant son côté exclusif, cette Abarth 595 50ème Anniversaire est évidemment fidèle aux préceptes de son père fondateur, et, basée sur la Fiat 500 (comme toute la gamme Abarth actuelle d’ailleurs), elle bénéficie d’un traitement pour le moins sportif. Ainsi, elle bénéficie d’un bloc 1.4L T-Jet 16V de 180 ch en boite « Abarth Competizione » robotisée, avec la possibilité de switcher en Manuel pour bénéficier du passage de vitesses au volant.

Abarth 595 bis8

Abarth 595 bis9

Abarth 595 bis10

Dans la liste des équipements de série, on citera notamment l’ABS, l’ESP, la direction assistée avec mode Sport, 7 AirBags, un bouton Sport, des étriers de frein Brembo, des amortisseurs Koni, des rétroviseurs chromés, le radar de recul, l’interface Blue & Me, échappement Record Monza… Bref, tout pour permettre à son heureux propriétaire de passer « le dimanche sur la piste, et le lundi au bureau« , un autre crédo de Karl Abarth.

Abarth 595 bis6

Abarth 595 bis5

Abarth 595 bis4

Andiamo !

Au premier coup d’oeil, cette petite Abarth 595 50ème Anniversaire en impose, indéniablement. Compacte, fichtrement racée et joliment campée sur ses jantes 17″, elle affiche un look relativement ravageur et laisse présager du meilleur quant à ses performances sur route. Une fois à l’intérieur, on découvre avec plaisir des sièges baquets spécifiques Abarth Rouge/Blanc, mais aussi un volant sport très réussi avec un un drapeau italien en son sommet, affichant fièrement au centre le célèbre Scorpion. A noter que ce modèle Anniversaire ne bénéficie pas du nouveau compteur numérique que l’on retrouve sur la nouvelle gamme Abarth, mais d’un compteur « classique », pas forcément très lisible d’ailleurs.

Abarth 595 bis11

Abarth 595 bis20

Abarth Volant

Une fois confortablement installé, on remarque quelques menus détails qui viennent évidemment titiller notre exigence, à commencer par l’emploi de certains plastiques particulièrement « toc » au niveau de la planche de bord, comme des portières… Dommage. Sur la console centrale, quatre petits boutons, permettant d’actionner la 1ère vitesse, de passer au point mort (N), d’activer la marche arrière ou bien de switcher entre Automatique et Manuel. On enclenche le moteur, on passe la 1ère et c’est parrrrrrrr…ti !

Abarth 595 bis14

Abarth 595 bis15

Abarth 595 bis12

Anima sportiva

Côté moteur, cette Abarth 595 50ème Anniversaire de 180 ch affiche une très belle sonorité, bien aidée par son échappement Record Monza qui laisse échapper quelques râles pour le moins sauvages. Une fois les embouteillages passés, il est grand temps de presser le mode Sport et de switcher en Manuel pour profiter vraiment de cette petite citadine au coeur sportif. Véritable bombinette, cette Abarth 595 50ème Anniversaire n’usurpe pas sa réputation de sportive, et l’accélération est franche, même si on peste rapidement face à une boite de vitesses un peu trop mollassonne à notre goût.

Abarth 595 bis22

Abarth 595 bis21

Abarth 595 bis23

En mode Sport, la direction devient un peu plus rigide, et les suspensions ne laissent aucun doute quant à l’orientation sportive de la bête. Les secousses viennent plus que chatouiller la moelle épinière du conducteur (et du passager), et au bout d’une petite heure, on commence à éprouver quelques douleurs dans le bas du dos. Les conséquences de notre âge avancé ? Non, une rigidité absolue couplée à des sièges baquets qui n’ont pas vocation à être confortables, mais plutôt à décupler les sensations.

Abarth 595 bis25

Abarth 595 bis17

A ce niveau, aucun souci, sur route fermée, il nous a été possible de pousser cette petite Abarth dans ses retranchements, et la poussée est vive, tout comme le freinage, diablement efficace. Merci Brembo ! Côté habitabilité, base de Fiat 500 oblige, cette Fiat Abarth 595 50ème Anniversaire offre un peu d’espace pour le conducteur et son passager… et c’est à peu près tout. Certes, on bénéficie d’un coffre suffisant pour caler deux petits sacs, mais n’en attendez pas davantage. Petite désillusion en revanche en ouvrant le capot, nous nous attendions à un bloc moteur relativement sexy, il n’en est rien.

Abarth 595

E daiiiiiiiii :
+ Le côté « bombinette sportive » ultra séduisant
+ Le volant sport, superbe
+ Des partenaires de renom (Koni, Brembo…)
+ La sonorité moteur
+ 180 ch dans une Fiat 500 !

Ma nooooooooooo :
– Les plastiques (plastoc) à bord
– La boite de vitesses qui manque de mordant
– C’est rigide… très rigide

Notre verdict

Difficile de faire la fine bouche face à cette Fiat Abarth 595 50ème Anniversaire qui parvient à séduire au premier coup d’oeil de par son côté « bombinette sportive » absolument irrésistible. A bord, le constat est très positif en ce qui concerne le volant, la sellerie ou encore les performances, mais on ne peut s’empêcher de tapoter ces plastiques résolument décevants… Une citadine qui vise l’audace et la sportivité, sans le moindre compromis, et à ce niveau, le contrat est parfaitement rempli.