BMW Série 3 E30

Je me souviens encore de cette voiture blanche aux 4 phares jaunes. J’avais 4-5 ans pas plus. L’ami de mon père venait de s’acheter une « BM ». En 1984, dans la famille, avec l’arrivée de ma sœur, on avait switché la Scirocco « de course » contre la Jetta. Berline 4 portes, familiale qui pour son temps, en face de certaines productions françaises, était déjà pas mal du tout. Mais il y avait quelque chose de particulier avec cette BMW. L’intérieur sentait bon, il était feutré et il y avait des boutons partout y compris sur le plafonnier, marqué en orange lumineux, check control. La voiture du futur quoi ! Le bruit était lui aussi différent, plus rond, il ne claquait pas. Une fois monté à bord, et quelques mètres plus loin, j’ai compris que j’étais dans une voiture spéciale. A une intersection, une accélération violente est venue me coller au siège. Le train arrière c’était gentiment délesté et j’ai compris de suite que cette marque et moi, nous aurions pas mal de choses à nous dire dans le futur. Je venais de faire la connaissance avec la BMW 323i E30 de 150 chevaux.

E30 333i

En Europe, il y eu de nombreuses versions de la BMW E30. Avec bien sur en haut de l’affiche la première M3 dotée d’un 4 cylindres de 200ch allant jusqu’à 238ch sur la Sport EVO de 1989.

En Italie et au Portugal, la M3 n’est jamais sortie officiellement, en cause, une TVA qui défavorisait considérablement les moteurs de plus de 2.0l. On a vu naître alors une série spéciale, désormais hors de prix, baptisée 320is dotée du bloc M3 légèrement dégonflé sortant 192ch. Mais sortons de l’Europe pour aller en Afrique du Sud. Durant une période pas forcement glorieuse qui est l’apartheid, BMW ne proposait pas au catalogue sa BMW M3, en revanche, il existait un modèle un peu particulier, la E30 333i.

On est loin des swaps moteurs de M5, puisque officiellement BMW South Africa greffait dans ses E30 le monstrueux 6 cylindres 3.2 de la série 7 733i. Seulement 200 exemplaires virent le jour. Le moteur M30 de la Série 7 développait alors 194ch pour un couple de 285 NM.

Pour équilibrer le tout, le différentiel autobloquant ainsi que les disques de freins avant provenaient du préparateur Alpina. Enfin, la boite 5 vitesses a été raccourcie. Chose particulièrement amusante, le bloc moteur était tellement important qu’il fallait choisir, lors de l’achat, entre la direction assisté ou la climatisation! Le compresseur de clim étant beaucoup trop gros pour rentrer avec le système de direction assistée.

Une E30 333i entièrement restaurée

Voici une superbe vidéo filmée en 4K qui raconte l’histoire de Arshaad Nana, propriétaire heureux d’une E30 333i. La voiture a subit une très belle restauration après avoir passé pas mal d’année dans la poussière. Une belle histoire à savourer en plein écran!


 

Commentaires Facebook
Share This