Suite et fin

Après une première partie consacrée aux nouveautés japonaises et françaises, suite et fin de notre dossier consacré à nos coups de cœur du Mondial de l’Auto 2016. Pour l’occasion, on se concentrera sur les autos italiennes et allemandes.

On commence chez BMW, avec le X2 Concept. Ce dernier se veut ce que les X6 et X4 constituent pour les X5 et X3 : un « SUV coupé » (autrement dit un SUC) proche du X1, et qui devrait être commercialisé en 2018. Dans la ligne de mire : le Mercedes GLA, et dans une moindre mesure le Range Rover Evoque. Dynamique et musclé, il nous aura fait plutôt bonne impression.

mondial-paris-2016-39

mondial-paris-2016-38

Toujours chez la marque à l’hélice, on ne se lasse toujours pas dans l’exubérante i8, et notamment de sa série limitée Protonic Red Edition, qui comme son nom l’indique reçoit une peinture rouge exclusive, rehaussée par quelques petites touches de gris. La mécanique reste elle inchangée, puisque la chaîne hybride qui l’anime développe toujours 362 ch.

mondial-auto-paris-partie-2-4

mondial-auto-paris-partie-2-5

Cette exubérance n’est rien face à la folle Vision Mercedes Maybach. Propulsé par 4 moteurs électriques qui développent la bagatelle de 750 ch (la marque annonce une autonomie de 500 km), ce coupé 2+2 se distingue par des gimmicks qui en font l’auto la plus folle du Mondial : capot démesurément long (tout comme le reste de l’auto d’ailleurs, qui s’étend sur 5,70 m…), face arrière percée de deux miniscules meurtrières, et calandre béante.

mondial-paris-2016-34

De propulsion électrique, il en est également question avec la Mercedes EQ. En plus de constituer le premier véhicule 100% électrique de la marque à l’étoile, ce dernier constitue également le tout premier modèle de la nouvelle marque du même nom. EQ (pour « intelligence électrique ») sera en effet chargé de commercialiser les Mercedes électriques, à l’instar de BMW et de ses modèles BMWi. D’un point de vue technique, l’auto offre une puissance totale de 408 ch délivrée par deux moteurs électriques, et une autonomie de 500 km. Le prix serait équivalent à celui d’un GLC actuel (soit environ 45.000 Euros).

mondial-paris-2016-32

On change complètement de registre avec la Mercedes-AMG GT R. Ici, il n’y a que la couleur de sa robe qui fait référence à l’écologie. Recevant un V8 bi-turbo de 585 ch, l’auto est en effet capable d’en remontrer à bien des supercars, avec une 0 à 100 km/h bouclé en 3,6 secondes, et une vitesse de pointe de 318 km/h. Nous, on a encore du mal à s’en remettre…

mondial-paris-2016-36

mondial-paris-2016-37

Audi a mis sa gamme sportive à l’honneur au Mondial 2016, en déclinant sa redoutable RS3 en version 4 portes. Particulièrement réussie d’un point de vue esthétique, l’auto profite en plus d’un sérieux coup de pouce d’un point de vue mécanique, puisque son 5 cylindres 2,5 L TFSI passe à 400 ch (contre 367 ch pour l’ancienne RS3 Sportback), et 480 Nm de couple. De quoi repasser devant la Mercedes CLA AMG, qui « bride » à 381 ch, et surtout d’offrir des performances explosives : 0 à 100 km/h en 4,1 secondes, et jusqu’à 280 km/h en pointe (si la case « suppression de la bride électronique » est cochée).

mondial-paris-2016-6

mondial-paris-2016-5

Aux côtés de l’auto de série, Audi présente également au Mondial la version « compétition client » de sa berline sportive : la RS3 LMS. Exit ici le 5 cylindres, et place à un « 4 pattes » 2,0 L TFSI de 330 ch, associé à une boîte séquentielle à 6 rapports. Surtout, l’auto hérite de tout l’attirail d’une auto de course : éléments aérodynamiques en carbone, gigantesque aileron façon pelle à tarte, arceau de sécurité… Comptez 129.000 Euros pour avoir la chance de courir avec.

mondial-auto-paris-partie-2-3

mondial-auto-paris-partie-2-2

Beaucoup plus terre-à-terre, Volkswagen présente à Paris son concept I.D. Reposant sur une plate-forme modulaire inédite baptisée MEB, cette auto de 4,10 m de long offre un empattement record de 2,75 m (c’est 12 cm de plus qu’une Golf, pourtant plus grande de 15 cm!), au grand bonheur de l’espace à bord. Comme chez Tesla, VW proposera au client plusieurs capacités de batteries, qui iront de 400 à 600 km d’autonomie. Quant au moteur électrique, il développe 170 ch. Enfin, l’auto préfigure l’arrivée de la conduite autonome chez Volkswagen : une simple pression sur le logo placé au centre du volant et ce dernier se rétracte!

mondial-auto-paris-partie-2-1

Pour finir sur une note plus épicée et pour ne parler que de ces deux dernières, on finira avec deux belles italiennes.

Facturée 40.000 Euros, l’Abarth 124 Spider affiche un poids contenu de 1.060 kg, et 170 pure-sangs italiens sous le capot. Le 0 à 100 tombe à 6,8 secondes, et la vitesse de pointe grimpe à 230 km/h.

mondial-paris-2016-20

Enfin, impossible de boucler ce dossier sans vous parler de celle qui est sans aucun doute la plus belle auto du Mondial : la sublime Ferrari LaFerrari Aperta. Facturée 1,8 million d’Euros (hors taxes!), elle constitue comme son nom l’indique la déclinaison découvrable de l’hypercar de la marque au cheval cabré. Son V12 thermique est associé à un moteur électrique, pour une puissance totale de 963 ch (350 km/h en pointe…)! Malheureusement pour nous, les 200 exemplaires prévus sont déjà tous vendus…

mondial-paris-2016-21


 

Commentaires Facebook
Share This