Recherche

websearch
Essais
0

Golf GTI Clubsport : pour fêter les 40 ans de la GTI

Nous avons pu prendre le volant de la nouvelle Golf GTI Clubsport, le temps d’une après-midi sur et aux alentours du circuit de Pau-Arnos. Voici notre compte rendu d’essai complet.

La Golf GTI fête cette année ses 40 ans ! Afin de marquer cette date, Volkswagen vient de sortir la Golf GTI la plus puissante de son histoire : la Clubsport. Sa production sera limitée à 200 exemplaires pour la France.  golf_gti_clubsport_2016-10golf_gti_clubsport_2016-6

Golf GTI : 40 ans d’histoire !

Cette Clubsport commémore les 40 ans de la toute première GTI sortie en 1976. Et oui, 4 décennies déjà que la Golf GTI sillonne nos routes. Avec 7 générations et plus de 2 millions d’exemplaires vendus à travers le monde, cette Golf est devenue une légende. C’est afin de célébrer cet événement que Volkswagen lance sur le marché un modèle anniversaire : la nouvelle Golf GTI Clubsport, la GTI la plus puissante de tous les temps avec ses 290ch.golf_gti_clubsport_2016-22

Nous avions eu l’opportunité d’essayer la GTI 7eme génération sur le circuit du Driving Experience au Castellet il y a 3 ans. Elle nous avait marqué par sa polyvalence plus que par sa performance avec ses 230 chevaux (GTI Performance). Cette nouvelle monture, beaucoup plus armée au niveau moteur, franchit un pas et peut maintenant allez titiller les Renault Mégane RS (265ch), les Peugeot 308 GTI (270ch) et sa cousine la Seat Leon Cupra de 290ch.dsc_0065_1200

Disponible en 3 ou 5 portes et en boites mécanique ou DSG, cette Clubsport ravira tout le monde.

Le design extérieur

Contrairement à d’habitude chez VW, le dessin extérieur a été retouché assez singulièrement. Les ingénieurs de Wolfburg ont beaucoup travaillé l’aérodynamique. Ainsi, la GTI Clubsport se distingue avec un pare-chocs avant complètement nouveau, toujours orné d’un liseré rouge et une calandre en nid d’abeilles. Par ses dimensions plus imposantes, il autorise une meilleure alimentation en air du moteur et un meilleur appui aero. Sur le côté de ce bouclier, VW a placé deux déflecteurs latéraux noirs brillants qui conduisent l’air sur l’extérieur de la jante, permettant une évacuation de l’air chaud des disques de freins sans pénaliser l’aérodynamique.golf_gti_clubsport_2016-2 golf_gti_clubsport_2016-3 golf_gti_clubsport_2016-20

A l’arrière, un nouveau bouclier fait son apparition affublé d’une double sortie d’échappement chromée. Le diffuseur noir brillant rehausse l’ensemble lui donnant un air vraiment singulier pour cette GTI 40eme anniversaire. Un nouveau becquet de toit original en deux parties prend également place amenant un appui de 17 kg supplémentaire.golf_gti_clubsport_2016-29golf_gti_clubsport_2016-4

La Golf GTI Clubsport adopte des roues de 19 pouces montées sur des jantes forgées montées de série en 225/35 avec des P-Zero ou, en option avec des Pilot Sport Cup 2 (semi-slick) en 235/35 R19 avec le pack Racing (facturé 2200€ avec le système DCC d’amortissement piloté). Ces roues magnifiques, abritent un système de freinage inchangé : les étriers sont peints en rouge munie du logo GTI. Un stripping Clubsport blanc sur noir est visible sur le bas de caisse et des rétroviseurs noirs brillant viennent renforcer le caractère bi-ton de cette Golf.golf_gti_clubsport_2016-5golf_gti_clubsport_2016-24

A l’intérieur

Dans l’habitacle de cette GTI, les évolutions sont mineures, et l’effort est surtout porté sur les sièges et le volant. On trouve donc des sièges avant Sport avec Sellerie tissu/alcantara avec des surpiqûres rouges et recouverts d’un motif nid d’abeilles au niveau du dossier. Le volant lui aussi est en alcantara, très agréable au toucher et surtout donnant une touche de sportivité supplémentaire. Des splendides baquets siglés GTI sont aussi proposés, mais en option et facturés 1565€ ! Vraiment dommage, ils auraient pu être montés en série pour ce modèle anniversaire. Autre sigle rappelant la Golf, le pommeau de levier de vitesse dans le style de balle de golf, toujours aussi agréable à la préhension.golf_gti_clubsport_2016-28 golf_gti_clubsport_2016-33golf_gti_clubsport_2016-35

290ch avec l’overboost

Sous le capot de cette Clubsport, on retrouve le 2.0l TSI de la Golf R, qui délivre ici 265 ch et 350 Nm voire jusqu’à 290 ch et 380 Nm avec le boost, uniquement aux roues avant. Ce surplus est disponible entre les 3e et 6e rapports pendant 10 secondes. Une durée largement suffisante pour doubler sur route.golf_gti_clubsport_2016-11 golf_gti_clubsport_2016-1

Cette super GTI exécute le 0 à 100 km/h en 5,9s et atteint 250 km/h en vitesse de pointe. Des chiffres similaires à une Mégane RS (265ch ; 6,0s et 254 km/h) et à la 308 GTI (270ch ; 6,0s et 250 km/h). Pour passer la puissance au sol, la Clubsport dispose d’un vrai différentiel mécanique permettant de partager au mieux le couple sur le train avant en fonction de l’adhérence. Système très intéressant puisqu’il n’y a quasiment pas de remontée de couple dans le volant.golf_gti_clubsport_2016-36 golf_gti_clubsport_2016-46

Sur la route : une vraie GTI

Volkswagen avait mis à notre disposition tous les modèles à la vente de cette Clubsport : 3/5 portes et boite mécanique/DSG. On a pu prendre le volant sur les belles routes du Bearn autour du circuit de Pau Arnos. Toutes les autos étaient équipées du pack Racing avec les fameuses gommes Michelin Sport Cup 2. Nous commençons notre essai avec une 5 portes boite mécanique munie d’un beau rouge GTI.golf_gti_clubsport_2016-7 golf_gti_clubsport_2016-16 Bien installé dans les sièges en alcantara, le volant et le levier de vitesse tombent parfaitement sous la main. Souple et silencieux le moteur ne rechigne pas à démarrer bas dans les tours et permet de cruiser sur le dernier rapport avec une grande facilité. On ne se croirait pas dans une sportive de 290 ch ! Passé 3500 trs/mn le moteur change de registre, il devient plus rauque, plus rageur et plus sonore, mais reste très discret dans l’habitacle. Il n’hésite pas, non plus à monter jusqu’à 7000 où un gentil bip vous incite à changer de rapport. Le différentiel autobloquant mécanique s’avère très efficace en conduite sportive, on peut franchement accélérer et exploiter les 265ch même en sortie d’épingles.golf_gti_clubsport_2016-21

Concernant son comportement, pas de surprise, c’est bien une Golf, le train arrière est rivé au sol, autorisant des vitesses de passage en courbe assez surprenant (surtout avec les Pilot Sport Cup). Il n’y aura aucun risque de voir l’arrière passer devant, rassurant pour la conduite de tous les jours, surtout sous la pluie, moins fun pour ceux qui veulent s’amuser un peu. Nos autos étaient toutes équipées du pack Racing, qui comprend aussi l’option DCC (système d’amortissement piloté). Très bien en mode normal, cette suspension s’adapte parfaitement à la route. . Le mode Sport affiche quant à lui plus de fermeté, sans tomber dans l’inconfort. Il faut juste éviter le mode confort, qui verra son utilité que sur les Autobahn allemandes car la suspension devient vraiment trop caoutchouteuse !golf_gti_clubsport_2016-36 golf_gti_clubsport_2016-40

A noter que cette GTI embarque un système de direction progressive, c’est-à-dire qu’il y a un accroissement de l’angle de direction avec le braquage. Assez déroutant au début, il nous a fallu un petit temps d’adaptation pour nous y habituer sur les petites routes Paloises. L’avantage se sentira surtout en ville où il ne faut que 2 tours de volant pour aller de butée à butée.golf_gti_clubsport_2016-42

A part cela, la Clubsport est comme les autres GTI du constructeur allemand, très facile à prendre en main. Confortable, silencieuse, elle se montre très polyvalente.golf_gti_clubsport_2016-38

La Golf GTI sur circuit

Il est temps de passer à la partie sérieuse : l’épreuve du circuit ! Volkswagen nous avait en effet réservé le superbe circuit de Pau-Arnos le temps d’un après-midi. Véritable toboggan naturel, il nous a permis de tirer la quintessence de la Clubsport : double droit se renfermant, virage en devers, épingles, bref de quoi torturer l’auto. Nous commençons par prendre une auto avec boite DSG montée de pneus Pirelli Pzero. Bien évidemment rien à redire de la boîte DSG, même si elle se montre plus à l’aise sur la route que sur un circuit.golf_gti_clubsport_2016-18golf_gti_clubsport_2016-37

Très équilibré, le châssis se montre très efficace, avec toujours du sous virage quand on la pousse à l’extrême (position ESC normale). Le moteur est un régal, même si on aurait préféré plus de peps passé les 4500 tr/mn. Les montées en régime ne s’essoufflent pas à l’approche de la zone rouge située à 7000 trs/mn. La motricité s’en sort bien, même si il faut doser l’accélérateur en sortie d’épingle surtout sur le second rapport pour garder la trajectoire voulue. Malheureusement au bout de 2 tours les pneus crient leur limite, il est temps de changer de monture en passant par les stands.golf_gti_clubsport_2016-15 golf_gti_clubsport_2016-16 Nous prenons donc une GTI 5 portes boites mécanique équipée des pneus semi-slick Michelin Sport Cup 2. A la première courbe, la différence est flagrante, la vitesse de passage est incrémentée de 10 voire 20 km/h ! Vraiment bluffant ces gommes ! Pour le circuit VW propose avec sa fonction ESC, un mode Sport ou carrément un mode Off. Le train arrière se trouve enfin mobile et il est ainsi plus facile de placer l’auto au freinage, limitant le sous-virage en sortie. Coté boite, le guidage du levier de vitesses est précis mais on aurait apprécié un peu plus de rapidité lors des changements de rapport, surtout dû à une course longue de la pédale d’embrayage.golf_gti_clubsport_2016-43

Une petite vidéo de la GTI Cubsport sur le circuit de Pau Arnos :

Conclusion : une Vraie GTI

Les tarifs de la Golf GTI Clubsport débutent  à 37.400€ en 3 portes boites meca, soit le même prix qu’une Peugeot 308 GTI, mais elle est plus chère que sa cousine la Seat Leon Cupra (34.000€) avec laquelle elle partage de nombreux éléments comme le moteur et la transmission. Pour la version 5 portes et avec la boite DSG6, il vous faudra débourser près de 40.000€ sans option.golf_gti_clubsport_2016-9

Avec son look agressif, son moteur pouvant développer jusqu’à 290 ch, cette Golf se montre la digne héritière de la première génération apparue il y a 40 ans. Confortable, sure, performante, elle se montre très polyvalente au quotidien. Elle peut arborer fièrement son logo de GTI des temps modernes. Attention, cette Golf GTI Clubsport ne sera disponible qu’à 200 exemplaires dans notre contrée.golf_gti_clubsport_2016-44

On aime

  • Les performances
  • La polyvalence
  • Le châssis équilibré
  • Les sièges baquets

On regrette

  • Train arrière sage
  • Tarifs élevésgolf_gti_clubsport_2016-14

Philippe

Tombé dans la marmite du sport auto à la naissance... et 47 ans après, y a encore des séquelles !