Genèse de la Porsche 992

La 911… Qui n’a jamais rêvé les yeux grand ouverts devant le passage d’une Porsche 911 près de lui ? Depuis sa présentation au Salon de Paris en 1963, la 911 en a fait chavirer plus d’un. Pour preuve la vente de la Porsche 993 Turbo Classic du 27 octobre dernier, vendu pour 3 415 000$ . Bravant le temps, la logique et menacée de disparaître du catalogue fin des années 80, la 911 est l’emblème de la voiture sportive, robuste et efficace. Indémodable, son design a su traverser les modes et les générations sans jamais ne prendre une ride.

Ses courbes et son regard sont automatiquement reconnus même par les tout petits, tant ce modèle est ancrée dans les pensées de tous. La 911 est une philosophie de vie et de conduite. Son moteur à porte à faux arrière nécessite un brin d’apprentissage afin de maîtriser l’effet sac à dos extrêmement présent sur les premiers modèles. La mécanique est des plus solides et bon nombre de propriétaires ont d’ores et déjà dépassé les 400 000 kilomètres avec leur flat 6, les fameux 6 cylindres à plat refroidis par air et baignant dans une quantité astronomique d’huile qui lui donne cette fiabilité légendaire. Ce moteur a d’ailleurs servi au triplé de la Porsche 956 aux Mans en 1982, rien que ça… Ce n’est qu’en 1998, à la sortie de la Porsche 996, que la 911 s’embourgeoise.

La technique et l’assistance font son apparition et les carnets de commandes s’envolent avec la présentation de la 997, esthétiquement plus réussie. Les productions ne sont pas limitées et l’offre et la demande font que le marché de l’occasion explose lui aussi. Vous pourrez d’ailleurs facilement trouver une Porsche qui vous plaira chez Autosphere, qui compte une centaine d’annonces de 911 à l’heure actuelle, et plus de 200 annonces de Porsche en tout genre !

Ce que l’on sait

C’est à la fin du mois de novembre que Porsche présentera, au salon de Los Angeles, sa nouvelle Porsche 911 type 992. On a pu l’apercevoir se balader, camouflée ou non, un peu partout sur les réseaux sociaux, mais la présentation officielle n’a pas encore eu lieu. Alors que savons-nous sur cette Porsche 992 ?

Et bien, tout d’abord, qu’elle gardera toujours les codes qui nous permettent de la reconnaître du premier regard. C’est plus vers l’arrière que les feux continueront de s’affiner, tendance qui était déjà bien présente sur la 991. L’arrière sera, et quel que soit le modèle, doté d’ailes larges. Que ce soit la Carrera ou la Carrera S, les ailes étroites qui permettaient de bien différencier un modèle S ou Turbo ne seront plus de la partie. Côté motorisation, aux grands dames des Porschistes de la première heure, aucun moteur présent sur les versions Carrera où Carrera S ne sera atmosphérique. Le Flat 6 3,0 litres sera couplé à 2 turbos pour une puissance avoisinant respectivement 385 et 450 chevaux pour le modèle S.

La boîte à vitesses PDK sera celle héritée de la Panamera à savoir la PDK 8 rapports. Que les fans de la boîte manuelle se rassurent, Porsche a pensé à eux avec une boîte manuelle à 7 rapports, disponible au catalogue, plus tard dans l’année. La 992 pourrait dans le futur passer à l’hybridation légère si les normes WLTP européennes l’y obligent. Pour ce faire, les ingénieurs Porsche ont laissé des espaces vides au cas « ou ». Encore beaucoup de supposition et de « on dit » sur cette 992, il ne reste que quelques jours avant sa présentation officielle à Los Angeles, pour apercevoir enfin l’intérieur et être fixé sur les performances du modèle qui soufflera, à coup sur, les 60 bougies d’une voiture dessinée en 1963.