Baby WRC

Véritable antichambre du « Mondial » WRC, le WRC-2 compte une nouvelle compétitrice pour cette année 2018 : la Citroën C3 R5. Destinée à la compétition client, cette C3 très spéciale pourra également participer aux championnats régionaux FIA (Europe, Moyen-Orient), ou à de nombreux championnats nationaux. Développée sous la direction de l’ingénieur Olivier Maroselli par une équipe comptant une vingtaine de personnes, la C3 R5 a fait l’objet d’une mise au point minutieuse, sur asphalte, mais aussi sur terre. Au total, elle a subi environ six mille kilomètres de tests.

Stéphane Lefebvre, pilote officiel Citroën Racing devant la nouvelle C3 R5.

Reposant sur une coque de C3 renforcée par un arceau soudé, la C3 R5 dispose d’un 1.6 L turbo à injection directe, qui développe 282 ch, et 420 Nm de couple, associé à une boîte de vitesse séquentielle à 5 rapports signée Sadev. La puissance est transmise au sol via une transmission intégrale, avec différentiels avant et arrière mécaniques autobloquants. Le reste de la préparation comprend également des freins avec étriers 4 pistons à l’avant et à l’arrière, un frein à main hydraulique, ou encore des amortisseurs REIGER réglages à 3 voies. Réglementation oblige, son poids minimum s’établit à 1.230 kg.

Cette C3 R5 sera également engagée par la team officielle Citroën Racing, et confiée aux soins du pilote Stéphane Lefebvre (qui a participé à 34 épreuves du WRC). Ce dernier aura un objectif de taille : remporter le championnat, afin in fine de démontrer les capacités de l’auto à ses potentiels clients. On lui souhaite bonne chance !