La descendante de la McLaren F1 ?

Nous l’avons tous fait. Nous en avons tous rêvés durant notre enfance. A genoux, sur le tapis, avec entre nos mains cette magnifique voiture aux portes élytres et à la position de conduite centrale. La McLaren F1 incarna d’emblée le but ultime à atteindre. Mais elle marqua surtout le départ d’une passion pour beaucoup de petites têtes blondes.

Et si la marque anglaise remettait ça sur le tapis, si elle rempilait pour nous faire de nouveau saliver ? En effet, McLaren veut refaire le coup de sa « monoplace » de route, et ce sur tous les plans. Rareté, inaccessibilité et sportivité aujourd’hui concaténées dans un nom de code : « BP 23 ».

Ce nouveau prototype s’inscrit dans la lignée des précédents. McLaren a à cœur de continuer le développement d’une Hyper-Car à motorisation hybride, du concept jusqu’à la production. La mire est ajustée, un seul objectif : 2019. Mais pour l’instant, nous ne sommes qu’en 2017. C’est un prototype sur base de McLaren 720S qui a été dévoilé, avec un détail particulier qui fait toute la différence. Le volant est ramené sur la médiane du cockpit, faisant de ce concept une sportive en 1+2. Les sièges passagers sont disposé en retrait de celui du conducteur, laissant à ce dernier le meilleur champs de vision possible. La route vous appartient…

McLaren souhaite en mettre plein les yeux et annonce que ce futur modèle n’en sera pas moins que la plus puissante, la plus rapide et la plus aérodynamique de toutes les McLaren jamais offerte à la vente. Rien que ça !

Déjà préparée au premiers coups de serpe de la part des critiques esthétiques, la firme britannique annonce qu’elle souhaitera avoir recourt à la technologie des rétroviseurs numériques afin de dépouiller les flancs de sa Belle. Cela serait une première pour cette innovation qui n’habillait pour l’instant que les concepts-cars présentés sur les salons.

On remarque la présence des écrans de part et d’autres du pare-brise reprenant la vue que l’on pourrait avoir dans les rétroviseurs extérieurs.

Malheureusement, la feuille de route reste à ce jour assez floue. L’effet d’annonce de McLaren ne concerne qu’une idée, une voie, une orientation des essais d’ergonomie en cours. Pas de visuel définitif proposé. Pas de données techniques sur la mécanique. Pas de prix officiel annoncé. Tout au plus, le nombre d’unités qui seront fabriquées dans l’atelier de McLaren Special Operations : 106 exemplaires, comme une certaine McLaren F1… Pour nous consoler jusque-là, nous n’avons qu’à nous retourner et contempler avec une imagination fertile les esquisses de ce que pourrait être cette BP23…

Ecrit par Quentin Boullier.


 

Commentaires Facebook
Share This