Ogier, quelques longueurs d’avance

C’était en 2008, il y a donc un peu moins de 10 ans me direz vous… Sébastien Ogier représentait déjà le « futur Loeb ». Ce Loeb n’était encore que quadruple champion du monde. On se prenait à rêver d’un duel franco-français, « Sébastiano-Sébastien » au sommet du sport automobile pour notre plus grande excitation. Cette confrontation sera malheureusement un peu trop brève au moment où l’élève égalait le maître.

Sebastien Ogier JWRC Deutschland 2008

Sébastien Ogier en JWRC au rallye d’Allemagne 2008

Neuville, un début de carrière en trombe

Au même moment, un jeune pilote venu tout droit des cantons de l’Est Belge faisait sensations. Sa toute jeune carrière était déjà sur toutes les langues en Belgique. Elle s’emballait très vite, tant auprès des fans, que vis à vis du Royal Automobile Club de Belgique qui le soutenait rapidement. Après Freddy Loix et Bruno Thiry, on rêvait de retrouver un pilote belge au sommet pour faire mieux ! En 2009, je m’étais rendu au rallye d’Épernay Vins de Champagne. ll défiait déjà les chronos des meilleurs, et surtout il était la cible des regards les plus affutés. Avec son Français encore un peu maladroit, le pilote de la Citroën C2 respirait déjà l’intelligence de la course et s’assumait médiatiquement.

 

Thierry Neuville Epernay Vin de Champagne 2009 Podium

Thierry Neuville au rallye d’Épernay Vins de Champagne 2009, passage sur le podium d’arrivée

 

Mars 2010. Un an plus tard, Ogier engage déjà une seconde saison complète en WRC dans le team B de Citroën, le Junior Team. Parallèlement, le Jeune Belge, copiloté par Nicolas Klinger, enchainera, cette année là, les rallyes internationaux. Mais c’est, entre autre, au rallye du Touquet, première manche du championnat de France que Thierry fît sensation. M’étant rendu sur place, je me rappel encore son attaque incroyable dans des conditions humides propices aux pièges. Il s’en sortira avec les honneurs, puisqu’il hisse sa petite C2 R2 à la cinquième place du classement général. Il termine à un souffle de Manu Guigou la référence en deux roues motrices sur une Clio plus puissante, et devant Marc Amourette, grande pointure également. Il suffit d’y observer l’étoile montante dans ses œuvres en caméra on-board avec ce grand moment à 2’50 » !

https://www.youtube.com/watch?v=UnZqVQbWx60

 

Thierry Neuville Ypres 2010 podium

Thierry Neuville et Nicolas Klinger troisièmes au rallye d’Ypres 2010

 

Sebastien Ogier Julien Ingrassia

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia troisièmes au rallye d’Allemagne 2010, derrière Sébastien Loeb et Dani Sordo, offrant un triplé outre-Rhin retentissant à Citroën

 

2017, les destins se rencontrent vraiment

En 2008, on se prenait alors à rêver d’un duel en WRC entre ces deux pilotes que l’on a vu progresser sous nos yeux.

Le but n’était pas de pronostiquer si ils allaient répondre présent à la lutte pour le titre mondial, mais quand !

Près de dix années plus tard (ce que ne rajeuni pas), la différence d’âge s’est nivelée avec le temps et nous avons donc la réponse : 2017.

Le rallye d’Allemagne promet chaque année un grand moment de sport automobile. Aujourd’hui, Ogier et Neuville sont ex-æquo en tête du championnat du monde des rallyes, nous l’avions rêvé ! Et il se murmure que Sébastien Loeb a également soif de rallye en WRC, mais ça, on l’avait à peine rêvé.

Quelle saison 2017 !


 

Commentaires Facebook
Share This