Voici le nouveau Peugeot 3008 !

Le nouveau Peugeot 3008 a été présenté à Paris au parc des expositions du Bourget en mai dernier. Après avoir fait grand bruit, nous l’attendions de pied ferme, pour voir si oui ou non le nouveau SUV de Peugeot ravirait les coeurs de tout le monde. La presse spécialisée n’a cessé de faire des éloges sur ses lignes tendues et son regard bestial. Nous attendions avec impatience les essais internationaux afin de nous faire notre propre avis.

peugeot_3008_2016

De prime abord, le nouveau Peugeot 3008 ne passe pas inaperçu. En effet, nous n’avons cessé d’être épiés par les badauds dans les rues de Bologne ! Sa garde haute, son regard inhabituel font que le dernier SUV de Peugeot attire les foules. Esthétiquement parlant, Peugeot semble être parti d’une feuille blanche tant les différences avec l’ancienne version sont flagrantes !

peugeot_3008_2016-22

Seulement, si l’on regarde de plus près on y voit clairement une version assagie du sublime concept car Quartz !

peugeot-quartz-concept

Ses jantes de 19 pouces, monte étudier avec le manufacturier Michelin, rehaussent le Peugeot 3008 afin de lui donner une position dominante sur la route. Sa calandre avant, est une franche réussite. L’arrière est quant à lui un peu plus austère. La signature des feux façon griffes de lion, apporte un cachet supplémentaire, mais rien de bien foufou de ce côté la.

peugeot_3008_2016-4

L’i-cockpit, le futur selon Peugeot

L’une des grandes nouveautés du nouveau Peugeot 3008 réside dans son habitacle. Place au fameux i-cockpit ! Bien avant la sortie du 3008, Peugeot avait présenté son nouveau tableau de bord baptisé i-cockpit. Ce tableau de bord du futur remplace nos chers cadrans à aiguilles par un écran LCD de 12,3 rempli d’informations diverses et variées ! On y trouvera bien évidemment les compteurs de vitesse, la jauge d’essence, et désormais le GPS. Un peu comme le virtual cockpit d’Audi, google maps en moins.
peugeot_i-cockpitPlutôt ergonomique l’i-cockpit aura ses adorateurs et ses détracteurs. En effet si l’on peut saluer l’initiative de Peugeot d’essayer de sortir des sentiers battus, certains trouveront le volant beaucoup trop petit. Son diamètre a été pensé pour cacher le moins d’informations possible, cependant selon votre gabarit et votre plaisir de conduire, vous pourriez trouver sa circonférence un poil contraignante. Certes, il ne gâche en rien le plaisir de conduire, mais surprend de prime abord. Les commodos, par exemple, paraissent surdimensionnés face à la taille du volant. Notamment à gauche ou lorsque vous bénéficiez de la boîte à vitesse avec palettes au volant, vous vous retrouverez avec pas moins de trois commandes à gérer ! Clignotant, régulateur de vitesse, et palettes au volant !

peugeot_3008_2016-20

Il n’est par rare au tout début, de s’emmêler les pinceaux… Le tableau de bord est doté d’un écran tactile pour configurer et naviguer dans les différents menus du véhicule. Vous pourrez gérer par exemple les sièges chauffants massant (spéciale dédicace aux petites pattes de chat !) les senteurs avec différentes ambiances (il s’agit la de petites cartouches de parfum spécifiques insérées dans la boîte à gants) et bien sûr contrôler le tout nouveau système hi-fi présent exclusivement dans le 3008 signé par la marque française Focal. C’est plus de 126 heures de tests, d’essais en tout genre que la marque stéphanoise a réalisés afin d’ajuster au mieux l’ambiance sonore à l’intérieur du SUV. Nous avons eu la chance d’être accompagnés par Focal himself au cours de ces essais et nous avons pu nous rendre compte du travail réalisé. 10 hauts parleurs, 515 Watts, la possibilité de lire des fichiers haute-définition (FLAC), un son clair et limpide, qui pour 850 € de plus ravira les oreilles les plus exigeantes.

peugeot3008-systeme_hifi_fr_1

Quel dommage toutefois de retrouver les défauts de l’écran installé sur le tout dernier C4 Picasso… À l’heure des tablettes et autres Smartphones au toucher si précis, l’écran tactile du Peugeot 3008 n’est pas des plus réactifs. A contrario, on appréciera les touches façon piano en aluminium qui donne un cachet supplémentaire à l’habitacle du Peugeot 3008. Côté finition on appréciera les efforts réalisés sur la planche de bord, avec des plastiques moussés honnêtes (et oui nous touchons et caressons TOUJOURS notre planche de bord Planete GT ^^) cependant d’autres plastiques beaucoup moins esthétiques restent présents (toute la partie basse du tableau de bord) et c’est d’autant plus rageant au vu des prestations du véhicule.

peugeot_3008_2016-10

Une tenue de route exemplaire !

On l’a vu, le tout nouveau Peugeot 3008, de par sa ligne extérieure et de par son habitacle et son i-cockpit, est des plus novateurs. Mais qu’en est-il sur la route ?
Le tout nouveau Peugeot 3008 bénéficie d’une finition GT. Qui dit GT fait directement penser à 308 GT et donc un dynamisme exemplaire. Lors de nos essais, nous avons bénéficié de plusieurs motorisations. Le moteur 2.0 BlueHDI 180 chevaux, le moteur essence THP 165 chevaux, les deux équipées de la boîte automatique EAT6 et un moteur essence Pure Tech 3 cylindres 1.2 de 130 chevaux en boîte mécanique.

Peugeot 3008 GT Blue HDI 180

Peugeot 3008 GT BlueHDI 180 et sa fameuse coupe franche.

Peugeot 3008 GT THP 165 ch

Peugeot 3008 THP 165

Autant vous le dire tout de suite, orientez-vous vers un moteur essence ! Le mot GT n’est pas galvaudé sur le 3008 néanmoins on est plus près d’une finition GT (à savoir grand tourisme) que d’un comportement GT. Le moteur BlueHDI 180 en boîte automatique ne nous a pas vraiment séduits. Lourd, bruyant, émettant quelques vibrations à vitesse constante sur la pédale d’accélérateur, le moteur diesel nous a déçus. Petit bémol néanmoins puisque celui-ci était associé à la boîte auto qui, il faut bien le reconnaître, commence à dater sérieusement. Et c’est ici notre petit coup de gueule, comment Peugeot peut-il encore proposer une boîte automatique à convertisseur hydraulique en 2016, alors que la plupart de ses concurrents clairement visés pour le coup, bénéficient de boîtes à vitesse robotisée à double embrayage étagées aux petits oignons ? Lorsque l’on compare la boîte auto EAT6 à une BVM8 (BMW) ou bien une DSG7 (Groupe VW) voir même à une EDC (Renault), on est franchement loin du compte. Nous ne saurions que vous conseillez de vous orienter vers une boîte mécanique. Problème actuel, le 3008 GT BlueHDI 180 et le THP 165 ne sont disponibles qu’avec la boite automatique ! Cependant, ce manque de réactivité et cette lourdeur de la caisse sont bien moindres sur le THP 165. Le SUV est beaucoup plus léger et joueur.

peugeot_3008_2016-17

Et ce n’est que le lendemain matin que nous avons pris conscience que les moteurs n’étaient en rien responsables des sensations perçues, grâce à l’essai de la version 3 cylindres 130 ch qui nous a paru la plus dynamique. Sur un filet de gaz, avec une boite mécanique parfaitement étagée, le Peugeot 3008 parait aussi léger qu’une 208. un vrai plaisir. Côté châssis en revanche, et, quel que soit le modèle c’est du tout bon ! La nouvelle plateforme EMP2 confirme ses qualités dynamiques. Pratiquement aucune prise de roulis, une tenue de route exemplaire qui nous a permis de nous éclater en Toscane, sur une portion de la fameuse mille miglia. Vivement le modèle THP 200 en boite meca SVP…

peugeot_3008_2016-14

À noter que le Peugeot 3008 ne bénéficie pas de 4 roues motrices, toutefois, il possède un atout dans sa manche avec le mode Hill Assist Descent Control (HADC). Le HADC permet au SUV de contrôler une descente trop abrupte en cas de mauvaise condition de la route. Grâce à de nombreux capteurs, l’auto gérera la vitesse et la tenue de route en descente, en contrôlant la vitesse sur les 4 roues. N’hésitez pas à demander une démonstration afin de savoir gérer le système, c’est très efficace !

peugeot_3008_2016-7

Alors pour ou contre ce Peugeot 3008 ! ? C’est bien ça le problème ! Ce véhicule est totalement paradoxal. On aime à la fois le côté osé de ses lignes, surtout sa face avant, on aime son dynamisme sur la route et sa tenue de route exemplaire que bon nombre de constructeurs rêveraient de pouvoir mettre en avant. Mais, on se heurte à d’autres petites choses incompréhensibles comme cette boîte de vitesse automatique d’un autre âge. Cet intérieur, mélange de finition premium et de finition inférieure. Bref, notre cœur balance. Finalement c’est un peu comme la publicité du Peugeot 3008 où l’on voit un trentenaire roulant tambour battant sur une route déserte, seul… dans un véhicule familial. C’est un peu ça le Peugeot 3008, un savant mélange de paradoxes qui séduira à n’en pas douter les aficionados de la marque au lion et qui laisseront se poser bon nombre de questions à une clientèle qui chercherait à être intéressée. Disponible à partir de 25 900 €, tout dépendra finalement de ce que vous recherchez. Si c’est un SUV, possédant une gueule incomparable et un châssis au top, le Peugeot 3008 est fait pour vous. Si vous avez l’habitude des motorisations et des finitions d’outre-Rhin, essayez-le et faites-vous votre propre opinion, vous pourriez être séduit qui sait !

On aime :

  • La « gueule » unique, bravo !
  • Un châssis aux petits oignons
  • Le Kit Focal disponible en option
  • LE 1.2 PureTech 130ch qui a mangé du lion! (facile, je sais)

On aime moins :

  • Une boite automatique d’un autre âge…
  • … qui pénalise du coup fortement le BlueHDI 180
  • L’écran tactile qui manque de répondant
Commentaires Facebook
Share This