Jeux Video

Test The Crew PS4, quand l’ambition devient déception


The Crew est là !

Après WatchDogs, Far Cry 4 et Assassin’s Creed Unity, Ubisoft dégaine sa dernière cartouche de 2014, avec le très ambitieux The Crew. Développé par Ivory Tower, The Crew prend pour terrain de jeu les Etats-Unis (rien que ça) et va plonger le joueur au coeur d’une joute automobile scénarisée, digne d’un Fast & Furious. On y incarne un pro du volant en quête de vengeance, qui va devoir se tailler une certaine réputation pour atteindre les plus hautes sphères de la course automobile urbaine et hors la loi. Avec une carte immense et de très nombreuses options de personnalisation, The Crew est-il le hit tant attendu ? Pas vraiment…

The Crew PS4

Tout ça, c’était avant le drame bien entendu..

En effet, si on ne peut que saluer le courage d’Ubisoft de lancer de nouvelles franchises, on ne peut qu’être déçu de ce The Crew et ce, dès les premières minutes de jeu. En effet, si la map est bel et bien gigantesque, l’aspect visuel du jeu déçoit immédiatement, que ce soit au niveau de la modélisation des véhicules, comme des environnements, d’une pauvreté graphique assez frappante. On reste pour le moins circonspect face à un aliasing tenace, un clipping omniprésent et quelques éléments ultra cheap, notamment les décors en arrière-plan. A noter la présence d’une vue intérieure toutefois, mais un peu cheap tout de même, et sans rétroviseurs qui plus est (!!!)… Autant dire que la première impression visuelle avec The Crew est pour le moins mauvaise…

[vsw id= »eKkw9tcclK0″ source= »youtube » width= »720″ height= »480″ autoplay= »yes »]

The Crew Screen 4

The Crew offre une grande liberté d’action, et permet de couper par exemple à travers les champs

Toutefois, on persiste et on découvre les premières bribes du scénario, mis en scène à travers des cinématiques plutôt réussies dans l’ensemble. Le jeu nous propose immédiatement d’opter pour un bolide que l’on pourra optimiser en fonction de nos victoires dans les différents défis proposés. Différents challenges sont proposés comme le Drift, le Street, le Raid, le Circuit ou encore la Perf. Ainsi, une seule et même voiture peut bénéficier des améliorations qui lui permettront de courir dans les différentes catégories. A ce niveau, le côté « tuning » est ultra poussée, et ceux qui aiment passer des heures à modifier leur monture seront ravis. Ceux qui apprécient de rouler en revanche, seront déçus…

The Crew Screen 2

En effet, à l’instar des graphismes, la conduite de ce The Crew est décevante sur bien des points, à commencer par un style arcade certes assumé, mais qui ne procure pas la moindre (bonne) sensation. Idem en ce qui concerne la garage puisque, si la map est immense, le catalogue de voitures proposé se compose de seulement 37 modèles… A ce titre, il faudra évidemment engranger des « bucks » (la monnaie du jeu) pour se payer un autre véhicule, ou alors mettre la main au portefeuille (le vrai cette fois) pour se payer les véhicules les plus prestigieux du jeu. A ce titre, comptez une bonne quinzaine d’euros pour vous offrir une Lamborghini Aventador… Honteux, tout simplement.

The Crew Screen 3
La trajectoire affichée au-dessus de la route est une excellente idée !

« Connexion Internet permanente obligatoire »…

A l’instar d’un DriveClub ou d’un Forza Horizon 2, The Crew mise grandement sur son mode Online, qui permet de croiser directement sur la map d’autres joueurs. Il sera évidemment possible de boucler les missions avec l’aide d’un acolyte, et former son propre Crew. Toutefois, à l’instar d’un DriveClub, le système est encore bien trop pompeux pour convaincre réellement, et on finit par s’adonner au jeu en solo. A noter que le jeu impose « une connexion permanente à Internet pour jouer« , y compris en solo… Honteux, encore une fois.

The Crew Screen 1

La vue intérieure, dénuée de rétroviseurs…

Bref, inutile de s’étendre davantage, ce The Crew est une énorme déception, visuelle dans un premier temps, mais également au niveau du gameplay et du contenu, sans grande saveur. On saluera toutefois le courage d’Ubisoft de proposer une nouvelle franchise, ainsi que l’ambitieuse map proposée, bourrée de défis à relever, mais l’ensemble s’avère franchement trop pauvre pour convaincre.

Ouaip !
+ La map gigantesque, bourrée de défis !
+ euh… la map, vraiment grande
+ mmm… on vous a parlé de la map immense déjà ?

Tout droit, tournez à droite, Poubelle, vous êtes arrivé
– Graphiquement indigne
– C’est vide…
– La conduite
– Le manque de voitures
– Les micro-transactions
– Le online obligatoire pour jouer en solo (!!!)

Ambitieux, The Crew l’est, indéniablement. Raté, The Crew l’est aussi, et c’est encore plus indéniable. Certes, la prise en main est immédiate, la map est immense, tout comme l’ambition des développeurs sans doute, mais le résultat est malheureusement assez navrant et il est franchement difficile de trouver un quelconque plaisir à évoluer sur ces routes bien vilaines. Les fans d’automobiles se tourneront davantage vers Forza Horizon 2 voire DriveClub, les fans d’Ubisoft se tourneront de leur côté vers Far Cry 4 et Assassin’s Creed Unity, moins originaux certes, mais fichtrement plus réussis dans leur genre.