Z4, troisième acte

Encensés dans les années 60 (et dans une moindre mesure 70) puis malheureusement passés de mode au cours la décennie suivante (avec notamment le raz-de-marée GTI -Golf et 205 en tête-), les Roadster ont connu une seconde jeunesse à la fin de cette même décade, avec la première génération de Mazda MX-5, apparue en 1989. Depuis, ils n’ont jamais quitté le coeur des aficionados de l’automobile plaisir, et ce n’est pas BMW qui me contredira, avec sa Z3 (1995-2003), puis ses deux premières générations de Z4. La marque à l’hélice vient de présenter au mythique Concours d’élégance de Pebble Beach (Californie) sa troisième itération de Z4, qui compte bien perpétrer cette lignée des Roadster BMW.

Conformément à son slogan, BMW annonce un « plaisir de conduire hors du commun » au volant de cette nouvelle Z4, avec une répartition des masses à 50/50, un empattement compact, un siège conducteur « positionné centralement », et un centre de gravité « particulièrement bas ». Reposant sur une plate-forme partagée avec la future Toyota Supra, le Roadster BMW disposera d’une capote en toile souple, troquant ainsi le toit rigide de la génération précédente. C’est une bonne nouvelle, puisque cela permettra de diminuer son poids.

La face avant est résolument suggestive, avec son pare-choc avant percé de larges prises d’air, et sa large calandre en deux parties. Ce dynamisme est encore exacerbé à l’arrière, avec ses optiques effilés très proches de celles de la nouvelle Série 8, et son spoiler intégré à la malle de coffre.

A l’intérieur, on remarque l’abandon de l’instrumentation à aiguilles, au profit d’un affichage numérique. Pour le reste, les amateurs de BMW ne seront pas dépaysé, avec une présentation très proche des autres productions de la marque.

Pour sa présentation, la marque a dévoilé la version de pointe de la gamme (en attendant une hypothétique version M) : la Z4 M40i First Edition, recevant le magique six cylindres en ligne (relire notre essai de la 440i équipée du même moteur), développant 340 ch, et capable de boucler le 0 à 100 km/h en 4,6 secondes. Pour compléter son apparence sportive (jantes M en alliage léger 19’’, finitions extérieures noires…), la M40i First Edition reçoit une suspension sport avec amortisseurs à commande électronique, ainsi qu’un système de freinage et un différentiel arrière électronique M Sport.

Pour connaître les autres détails de l’auto, il faudra attendre sa présentation officielle, le 19 septembre prochain. Par ailleurs, vous pourrez l’admirer sur le stand de la marque lors du prochain Mondial de Paris, du 4 au 14 octobre.


 

Commentaires Facebook