Dossiers

Plaques d’immatriculation aluminium : un choix économique et écologique ?

Les plaques d’immatriculation sont des éléments obligatoires pour identifier les véhicules sur la route. Elles doivent respecter certaines normes de taille, de couleur, de police et de logo régional. Mais il existe aussi différents types de matériaux pour les fabriquer : aluminium ou plexiglas. Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun ? Zoom sur les plaques d’immatriculation aluminium, un choix économique et écologique.

Avantage de l’aluminium

L’aluminium est un métal léger, solide et résistant à la corrosion. Il est utilisé depuis longtemps pour fabriquer les plaques d’immatriculation, qui sont fines et recyclables. Le fait qu’elles soient recyclables leur donne un avantage environnemental important, car elles peuvent être réutilisées pour d’autres usages. De plus, la plaque d’immatriculation aluminium est moins chère que la plaques en plexiglas, ce qui peut être un critère de choix pour les automobilistes.

Oui mais…

Cependant, les plaques d’immatriculation aluminium ne sont pas exemptes de défauts. Elles peuvent se bosseler en cas d’impact, ce qui peut nuire à leur lisibilité et à leur esthétique. Elles peuvent aussi être victimes de piqûres de rouille si elles sont exposées à un environnement corrosif, comme le sel ou l’humidité. Enfin, certaines personnes préfèrent le rendu plus moderne et plus lisse des plaques en plexiglas, qui ont également l’avantage d’être plus résistantes aux chocs et aux rayures.

Que choisir ?

Alors, comment choisir entre les plaques d’immatriculation aluminium et les plaques en plexiglas ? Tout dépend des goûts, du budget et des priorités de chacun. Il faut aussi tenir compte du type de véhicule, car certaines dimensions de plaques ne sont disponibles que dans un seul matériau. Quel que soit le matériau choisi, il est important de veiller à ce que les plaques d’immatriculation soient conformes aux normes en vigueur, et de les acheter auprès d’un professionnel habilité. En effet, une plaque non conforme peut être sanctionnée par une amende pouvant aller jusqu’à 375 euros par plaque.

Pour les véhicules immatriculés dans le système SIV (depuis 2009), les plaques doivent avoir des caractères noirs sur fond blanc rétro-réfléchissant, avec une bande bleue à gauche indiquant le pays et l’identifiant territorial à droite. La taille de la plaque est de 52 cm x 11 cm pour les voitures, et de 21 cm x 13 cm pour les motos.
Pour les véhicules immatriculés dans l’ancien système FNI (avant 2009), les plaques doivent avoir des caractères noirs sur fond blanc à l’avant et sur fond jaune à l’arrière, avec le numéro du département en bas à droite. La taille de la plaque est de 45 cm x 10 cm pour les voitures, et de 17 cm x 13 cm pour les motos.
Pour les véhicules de collection, les plaques doivent être en aluminium, avec des caractères blancs sur fond noir. La taille de la plaque est de 40 cm x 12 cm pour les voitures, et de 14 cm x 12 cm pour les motos.

Enfin, il est également interdit de modifier ou de masquer les plaques, par exemple en y apposant des adhésifs. Les plaques d’immatriculation doivent être lisibles, propres et bien fixées, pour assurer la sécurité et la traçabilité des véhicules.