Une voiture neuve en 2019

Lancez le débat au déjeuner familial dominical, et chacun ira de son avis : Tonton Fred vous expliquera qu’il ne jure que par les voitures neuves, après les déboires rencontrés avec sa 405 Turbo-D achetée d’occasion, tandis que Papy Jeannot répliquera en indiquant qu’il n’a jamais rencontré de souci majeur en achetant des occasions depuis des lustres. Évidemment, les choses ne sont pas aussi évidentes que cela, et c’est pour cette raison que nous avons décidé d’aborder cette épineuse question.

En préambule, retenez d’ores-et-déjà qu’il vaut mieux s’armer des bonnes informations, notamment en multipliant vos sources d’information. Pour se faire, l’outil Internet est une mine d’informations, et on vous invite ainsi à vous reporter au guide suivant, qui vous explique de façon précise et minutieuse comment choisir votre voiture neuve, afin d’éviter les ennuis postérieurs (ancre). Pour le reste, voici notre humble avis !

I / Acheter un véhicule d’occasion, un choix de raison, mais qui n’est pas dénué de contreparties

Sans préjuger de la pertinence d’un tel achat, il est évident que la seule motivation qui peut vous pousser à privilégier l’achat d’un véhicule d’occasion face à un véhicule neuf (VN pour les intimes) est le prix.

Même récent, et à de très rares exceptions près, l’achat d’un véhicule d’occasion vous permettra d’économiser quelques milliers d’euros, ce qui est loin d’être anodin il faut bien l’admettre. En contrepartie, il faudra composer avec le fait qu’un conducteur (si ce n’est plusieurs) ait déjà posé ses mains sur votre volant, sans parler des éventuels petits « souvenirs » qu’il vous aura éventuellement laissé (rayures, bosses…).

Par ailleurs, et même si les voitures sont désormais truffées d’électronique, rien ne pourra complètement vous garantir que votre chère auto n’a pas été maltraitée par son ancien propriétaire (de quoi personnellement me donner des cauchemars…).

Quoiqu’on en dise, choisir sa voiture neuve, c’est souvent une bonne manière de s’éviter de mauvaises surprises, avec la garantie constructeur qui vous assurera au moins deux années de tranquillité, une consommation de carburant souvent moindre, sans parler du coût d’entretien inférieur, les « grosses » factures tombant souvent au bout de quelques années d’utilisation. Et encore, je ne vous parle pas du plaisir d’avoir un véhicule qui sort d’usine (ah, la bonne odeur du neuf…), dépourvu de trace d’usure, et qui bénéficie des dernières technologies.

II / La bataille des prix touche aussi le marché des véhicules neufs

Reste donc la question du prix, qui est souvent (pour ne pas dire toujours) déterminante dans votre choix, chacun recherchant tout naturellement la solution la plus économique. Si le combat semble perdu d’avance pour l’option « achat d’un véhicule neuf », il faut quand même souligner que les modes d’achat ont beaucoup évolué ces dernières années, puisqu’on est passé d’un marché attaché aux traditions dans le processus d’achat à une clientèle qui n’hésite plus à comparer les offres, afin de trouver la proposition la plus intéressante.

La raison de ce revirement est évidente, et tient en un mot : Internet. Cet outil fait qu’il est aujourd’hui devenu très facile de comparer en quelques clics les offres.

C’est donc tout naturellement que les possibilités de faire une bonne affaire en achetant un véhicule neuf se sont multipliées ces dernières années. Bien implantés en France, les mandataires proposent ainsi des véhicules provenant de marchés étrangers à des prix souvent écrasés, avec des remises qui dépassent parfois les 40 %. Même les concessionnaires ne sont pas en reste, puisqu’on a vu se multiplier ces dernières années les opérations « déstockage » ou « portes ouvertes », qui permettent d’acquérir des véhicules neufs à des tarifs préférentiels, souvent très proches de celui des « jeunes » occasions.

III / L’achat d’un véhicule neuf, oui, mais en restant vigilant

Vous l’aurez compris, notre balance penche donc plutôt en faveur de l’achat d’un véhicule neuf, si tenté qu’on vous propose une offre intéressante d’un point de vue financier.

Et là encore, même si l’achat d’un « VN » est la solution la plus sécurisante, il ne faut pas relâcher votre attention pour autant tout au long du processus d’achat, afin d’éviter les déceptions et/ou problèmes ultérieurs. Ainsi, plus l’acte d’achat est bien réfléchi et délimité en amont, moins vous risquez des déconvenues !