Recherche

websearch
Dossiers
0

Road Trip : La Transfagarasan et les 20 ans de Cupra

Cet été, nous sommes partis célébrer les 20 ans de la division Cupra en Roumanie. Nous avons attaqué la Transfagarasan !

La Transfagarasan

Rendu célèbre grâce à l’émission TOP GEAR, la Transfagarasan est devenue au fil du temps une des plus belles routes du monde. Nous sommes allés découvrir cette route légendaire avec Seat, qui pour l’occasion, fêtait les 20 ans de la gamme Cupra.

seat_cupra

La Roumanie est à environ 2000 km de la France. Sous le joug communiste durant des décennies, le pays souffre encore de ce passé, marqué par la folie d’un homme, Nicolae Ceaușescu. Se faisant surnommé « le génie des Carpates » ou bien encore  » le Danube de la pensée », Ceausescu avait la folie des grandeurs. Palais, barrage et routes démesurées portent encore l’empreinte de ses 15 ans de règne dictatorial. C’est donc dans cette Roumanie, encore fragile, que nous arrivons et prenons rapidement le volant de nos Seat Leon Cupra 290.

seat_cupra-28

A peine arrivé à Bucarest nous faisons une halte devant le fameux « Palais du parlement », un des plus grands bâtiments d’Europe. 350 000 m2 habitables, 1100 pièces et qui a coûté 40% du PIB du pays… Le génie des Carpates a frappé fort…

seat_cupra-4

Sortons de Bucarest, après un embouteillage d’une heure et un bon fou rire sur l’affiche de SOS Fantômes, nous prenons l’autoroute ou DACIA règne en maître! Toutefois si vous êtes un fervent partisan des vidéos Dashcam des pays de l’EST, la Roumanie apporte son lot de moments WTF pas piqué des hannetons! Trous béants dans la chaussée, vache marchant au milieu de la route et avec un peu de chance, vous trouverez un hélicoptère IAR330 Puma de l’armée Roumaine … proche du neuf :) Tout ceci est à prendre au second dégrée évidemment!

seat_cupra-9

Transfagarasan Acte 1

Il est temps de passer aux choses sérieuses. 70 kilomètres nous séparent de notre première escale. Nous  entrons sur la mythique Transfagarasan. Longue de 100 kilometres, la Transfagarasan est une route bâtie entre 1970 et 1974, par Ceausescu. Traversant les Carpates, la Transfagarasan était en premier lieu, une route stratégique afin de contrer l’invasion possible de la Roumanie par l’URSS. Cette route traverse la mystérieuse région de Transylvanie et qui dit Transylvanie dit… Dracula! C’est donc en mode Cupra que nous commençons notre périple en terre vampirique. Point de chauve souris, goules, et autres loups garou mais plutôt vaches, moutons et carrioles en tout genre… Après des heures passées à jouer à Castlevania sur Nintendo NES (joyeux anniversaire), je me voyais déjà rouler sur une route sinistre dont l’horizon dessinerai le château du comte Dracula… La réalité m’a tout de même rattraper jusqu’au château!

seat-11

Datant du 13eme siècle, la forteresse de Vlad III, aka Vlad Tepes (l’empaleur) , aka Vlad Drăculea (Fils du Dragon, Vlad II) surplombe la vallée à 800 mètres d’altitude. Pas moins de 1500 marches sont nécessaires pour rentrer dans le château. Comme notre Seat Leon Cupra ne pouvait y monter, on a décider de continuer notre route non sans une illusion d’optique assez… mystérieuse. Attention, la photo n’est pas retouchée!

vlad-tepes

Si vous voyez un dragon sur la photo, nous aussi!

On continue à s’enfoncer davantage dans la foret pour rejoindre notre hôtel. La route est de plus en plus sinueuses. La visibilité n’est pas importante et les épingles au macadam imparfait sont légions. Notre Seat Leon Cupra ST est dans son élément, bien que le mode Cupra est peut être un peu trop intense au vu de la route. La stabilité du châssis se fait bien sentir tant la route est irrégulière. Nous arrivons au barrage de Vidraru datant lui aussi de Ceaușescu. Un édifice immense, connu malheureusement, pour le nombre de morts enregistré lors de sa création. La retenue d’eau est quand à elle magnifique avec au loin les montagnes Fagaras.

seat_cupra-36

Nous arrivons enfin à l’hôtel, la partie nord, la plus connue de la Transfagarasan c’est pour demain! Nous serons bercé par les aboiements des chiens faisant fuir les ours et les effluves d’alcool de prune plutôt corsées!

Transfagarasan Acte 2

Au petit matin, après une nuit pleine d’aventure transylvaine, nous profitons du lever de soleil sur le lac…

seat_cupra-12

Une fois notre Seat Leon Cupra ST récupérée, nous contournons le lac afin d’attaquer la dernière partie Sud de la route.

seat_cupra-13

Une fois encore, c’est une route difficile et piégeuse qui nous attend. Trous, sauts, virages serrés et autres joyeusetés pour le grand plaisir de notre CUPRA. Pas le temps de se réveiller en douceur, la route nous rappelle à l’ordre et demande une grande attention. Il est temps d’arriver au sommet de la Transfagarasan. La boucle nord se mérite! La foret a disparu pour laisser place à des versants de montagnes plus magnifiques les uns que les autres. Au milieu de ces paysages sublimes, un lacet gris, c’est notre route. La Transfagarasan.

seat-9

Après de bonnes petites attaques, les 290 chevaux de notre Seat Cupra nous amène au porte de la boucle nord. Le GPS ne nous ment pas. Nous sommes à deux doigts de la voir de nos propres yeux.

seat_cupra-16

Passé le tunnel de 800 mètres dans le noir le plus complet, nous plissons les yeux. Le GPS nous dit « vous êtes  arrivés ». Voici la boucle nord de la Transfagarasan !

seat_cupra-17

C’est comme si l’on imaginait l’état major du dictateur, réunit devant la carte du pays. Ceausescu se lève, prends son stylo et dit « il faut passer par la! » dans un gribouillis de génie. Pourquoi tant de virages ? pourquoi cette forme ? la topologie du terrain à l’heure actuelle en tout cas, nous laisse penser qu’un dessin plus direct aurait pu être tracé. Mais non, une courbe ici, une épingle par la, un virage à droite, un autre à gauche, pour notre plus grand plaisir!

seat_cupra-18

Comme beaucoup d’œuvres d’art, le résultat visuel est peut être plus intéressant que la conduite elle même. On perd finalement la grandeur de la route et l’on enchaîne les virages comme dans un col classique. Sauf que dans sa tête on se dit « je suis sur la Transfagarasan ! » On admire les paysages et puis on attaque, car notre Cupra permet aussi de savourer tout en titillant la pédale de droite. Un moment magique, que l’on a recommencé 2 fois! Les Roumains eux même admirent cette route, on a même croisé une Nissan GTR et une Audi S5, GO PRO sur le capot! Sans plus attendre, installez vous confortablement et profitez de notre descente!

C’est fait, nous avons « vaincu » la Transfagarasan, enfin… presque. Cette route est magique et incontournable. La Seat Leon Cupra ST 290 l’a rendu encore plus fun, de part son moteur gavé de chevaux mais aussi grâce à son châssis aux petits oignons. A noter tout de même que nous avons préféré la version coupé à la version break, de par le fait de son arrière plus joueur et des éternuements du pots d’échappement inexistant sur la version ST… Elle reste néanmoins une auto efficace et très fun, le DGL (différentiel à glissement limité) lui a permis de gérer au mieux les 290 chevaux sur un terrain peu propice à l’attaque.

seat-13

Notre périple s’achève avec une dernière nuit prêt de Brasov pour un retour sur Lyon, des images pleins la tête et se dire que l’on a rouler sur une des plus belles routes du monde. Merci à Seat et encore joyeux anniversaire Cupra! La Transfagarasan est faite, place au Stelvio Pass en Italie ou la Trollstigen en Norvège. On est prêt!

seat-2

 

 

 

Michael

Community manager/Fondateur de Blog-Moteur.com, grand adorateur devant l’Éternel de la jument de Stuttgart et du cavallino rampante de Maranello #KeepPushing